Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Idées tourisme à St-Justin

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

Saint Justin et le Touriste : Vertige de l'Adour

Pour voir les Landes sous un nouveau jour, rien de tel qu'une virée en planeur. De quoi s'offrir aussi de belles sensations.

 

 Les Landais auront reconnu Aire-sur-l'Adour, sa rivière, ses arènes et son marché couvert (à droite).  photos marion garreau  || MARION GARREAU : cliquez pour agrandir
"Les Landais auront reconnu Aire-sur-l'Adour, sa rivière, ses arènes et son marché couvert (à droite).
photos marion garreau"

Les amoureux de beaux paysages peuvent s'envoyer en l'air sans hésiter : les Landes vues du ciel valent le coup d'œil. Et pour ça, le planeur est idéal. Dans le calme, sans bruit de moteur, le paysage s'admire à hauteur des premiers nuages, avec une buse en guise de voisine. Mais planer n'est pas de tout repos. Si le pilote n'a pas droit à la faute - c'est une question de vie ou de mort - le passager, lui, doit avoir le cœur bien accroché. Mieux vaut être amateur de sensations fortes pour se lancer dans l'aventure.

On a beau fanfaronner, on ne peut s'empêcher d'avoir une boule au ventre qui se noue en apercevant l'engin. D'une envergure de 17 mètres, l'appareil impressionne de par sa finesse. Il paraît bien frêle.

 

Et les mesures de sécurité n'ont rien de rassurantes. « S'il faut s'extraire du planeur, on éjecte d'abord la verrière. Ensuite, pour ouvrir le parachute, vous tirez fort sur la poignée, vers le bas », explique Christian Cazaux. Le président de l'Aéro-club d'Aire-sur-l'Adour compte à son actif 3 000 heures de vol en planeur et aucun incident. Le savoir, ça rassure.

Le ciel en 40 secondes

Cliquez pour agrandirPrêt au décollage ? Attention, ça décoiffe. Tracté par un système de treuil - un câble tendu qui permet à l'appareil de décoller - le planeur est projeté dans les airs à une vitesse de 80 km/h. Installé au premier rang du cockpit, on pourrait croire que l'engin est à la verticale, droit comme un i. Il donne l'impression de partir comme une fusée. Ce qui est sûr, c'est qu'il atteint les 400 mètres d'altitude en à peine 40 secondes. De quoi avoir une bonne montée d'adrénaline. Collé dans le fond de son siège, on a le visage qui se crispe et le cœur qui s'emballe.

Puis c'est l'apaisement. L'appareil reprend doucement une position horizontale, levant le rideau sur les premières scènes à admirer. Au premier plan, une vision panoramique d'Aire-sur-l'Adour. Le détail des maisons se distingue encore. Au loin, la plaine se décline en un damier teinté de verts. On pourrait passer des heures, assis là, à contempler le spectacle. Mais l'accalmie est de courte durée. Dépourvu de moteur, le planeur est destiné à redescendre inexorablement. Heureusement, un pilote chevronné sait comment lui faire reprendre de la hauteur. Démarre alors la chasse à l'ascendance. Objectif : trouver un courant d'air qui permette au planeur de reprendre de l'altitude. Ce n'est qu'à cette condition que le voyage peut continuer.

Assis dans un appareil incliné à plus de 30 degrés, excité à l'idée de pouvoir prolonger l'aventure, on ne peut s'empêcher d'avoir les yeux rivés sur les aiguilles du variomètre. Ce sont elles qui indiquent les mètres perdus ou gagnés à chaque seconde. Mais gare au problème d'oreille interne, gardienne de l'équilibre. Même les plus résistants n'éviteront pas le mal de cœur s'ils n'ont pas la vigilance de regarder dehors.

Du Tursan au Gers

Christian Cazaux est catégorique : « d'ici, on peut aller jusqu'à Angoulême. » Heureusement, ce jour-là, le périple est plus modéré. « À deux heures, vous avez Cazères-sur-l'Adour ». Pour regarder au bon endroit, il faut savoir que midi se situe droit devant. Après, on se laisse guider. Au loin, le paysage vallonné du Tursan. De l'autre côté le Gers. Tout autour de l'Adour, les jardins et prairies se succèdent.

Après une demi-heure de vol, l'aventure touche à sa fin. « Papa Roméo, prêt pour atterrissage ? », distingue-t-on à la radio, malgré les grésillements. Le planeur perd alors progressivement de l'altitude, pour aller ensuite se poser en douceur, malgré quelques rebonds un tantinet « tapecul ». En sortant du cockpit, on est légèrement déboussolé, mais tellement ravi de l'expérience. Des images plein la tête et le cœur encore palpitant. Comptez quand-même quelques dizaines de minutes pour se remettre de toutes ces émotions.

. Que faire à saint-justin. Tourisme à Saint-justin. planeur à aire sur l'adour. Que faire autour de Saint Justin - Tourisme - Vertige de l'Adour
Extrait du Journal le Sud Ouest Par Marion Garreau

À quelques dizaines de mètres plus loin se dresse le parc acrobatique, News Adventure . Le plus plus vaste des Landes ... Cliquez pour voir ...Tourisme :

Vertige de l'Adour

 

Votre commentaire ici Votre commentaire ici

Votre commentaire ici

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

Aéro-club d'Aire-sur-l'Adour

Renseignements au

05 58 71 64 66
et sur sur le site www.aireaero40.com

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 17.07.2011

Tourisme à Saint-Justin -  Vertige de l'Adour