Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Idées tourisme à St-Justin

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Actualités diverses

le Marsan à l'horizon 2030

La zone euro

Sortir de l'euro

Replanter de d'avoine

Les maires en panne

Notre compétence première

l'inflation + 2,1%

Qui va payer ?

Victoire pour Ikea

C'est l'Atlantide sud. . .

Non à Atlantisud

Peur sur la ville

Les projets Atlantisud, Ikea

les Mirages F1 rentrent de Libye

Portrait Valérie Cohou

Démographie en aquitaine

Bascule vers la TNT

Saint-Luc le grand truc

Mort à Saint-Justin

Les mariages forcés

Moules frites

Taxés plus pour payer plus

Optimiste pour les Landes

la route de la transhumance

Coup de gueule du 11 septembre

La révolte des abeilles

Les palombières en effervecences

Piqures de guêpe, frelons, abeille

Un nid de frelons asiatiques

Nouveaux arrêtés préfectoraux

Une vie après la mort

le canard se cuisine

Prison pour Jean-Marc Boine

30% d'avions en plus

Malaise et suicide à ONF

les fêtes de Douzvielle

Mourrir pour la forêt des Landes

Nettoyer la fôret

Gaz plus 20% en un an

Les gentils et les méchants

Supermarché menacé

Plus de radars mobiles

Cassé par le conseil d'état

Un corps dans la Douze

Justice sociale

Covoiturage

Caprice du ciel

Un primtemps trés sec

Supermarché recalé

Le Grand Moun

Accident de poids lourd

La fable du gaz et du ..

Le nématode menace la forêt

Passage à la TNT

Mystère de l'empoisonneur

Les anciennes du Gabardan

Elections cantonales

Menace sur le stade Montois

Accident de poids lourd

L'incapacité est un scandale

Intercommunale sur les rails

Entente sur les prix

Ramassage scolaire

Résilier Orange

Téléphone Orange

Un supermarché de trop

Contribution économique territoriale

Tractations sous la table

PLU & Supermarché

PLUIE de recours

Le loto de pôle emploi

On extermine les chats

1500 euros pour Klaus

Peur à Saint-Justin

Nouveaux radars automatiques

Pas de pénurie Landaise

La fôret Landaise

La guerre des chiffres

Stations fermées

Pénurie de carburant

Réforme des retraites

Stop, sens interdit

Visite de la ferme"

Deux supermarchés !!

500.000 Euros pour la salle

scolytes La double peine

Incendie dans les landes, 167ha

Feu vert pour hypermarché

Méchoui de sanglier

Risque d'incendies

Electricité 4% d'augmentation

Augemntation substancielle de

la Taxe d'habitation

la FERIA de Douzvielle

scolytes Le fléau

Hypermarché, les travaux ont c..

La maquette du Cora

Inquiètude dans le bourg

Storim VS Leclerc

Nouveau commerce

budgets municipaux à revoter

Budgets insincères

Le programme de la foire

Deux Maisons Médicales

Y a t'il diffamation ?

Un pavé dans la vitrine

Alerte météo 30 Mars

Au bonheur des dames

Budget "prudent et raisonné"

Tous les résultats second tour

Régionales 2010 second tour

Régionales 2010 1er tour

Saint-Justin au féminin

Un an et toutes ses dents

Esprit du service public

Danger de mort

Organisateurs de loto poursuivis

Agression à Saint-Justin

Distributeur de billets

L'état de la voirie

Trottoir et mâchoire brisée

Le conducteur décède

Taxes locales à la hausse

Taxe professionnelle

Défibrilateur c'est quoi ?

La Poste devient une S.A.

La Bastide d'Armagnac

Pharmacies dans le rouges

Journée TER découverte

Marché Nocturne

La guerre de 100 ans

Vide greniers

Les CHEMINART Font étape

Le club de l'Âge d'or redémarre

Roquefort

Gaz à tous les étages

Gabaret

Les élus votent 14 non 1 oui

Marché de producteurs

Le marché du dimanche

La Maison de la santé est ouverte

Saint Justin et le Touriste : Un vent transalpin au pays de l'armagnac

Une délégation italienne du réseau « Cittaslow », auquel vient d'adhérer la commune, découvre l'art de vivre de la bastide, à l'occasion d'Armagnac en fête.

 

 Les représentants du réseau Cittaslow se sont prêtés à l'exercice des vendanges royales, hier après-midi. Un peu plus tôt, ils ont remis le diplôme Cittaslow aux élus labastiens.  photo nicolas Le Lièvre
Les représentants du réseau Cittaslow se sont prêtés à l'exercice des vendanges royales, hier après-midi. Un peu plus tôt, ils ont remis le diplôme Cittaslow aux élus labastiens. photo nicolas Le Lievre

La gémellité entre Labastide-d'Armagnac et l'Italie pourrait paraître alambiquée : chianti et armagnac ne se ressemblent pas vraiment comme deux gouttes d'eau. Pourtant, le lien de parenté est dignement fêté, depuis hier, sur la place Royale et aux alentours, à l'occasion d'Armagnac en fête.

La 13e édition de cet hymne à l'armagnac et aux produits locaux de qualité, est l'occasion, cette année, d'officialiser l'adhésion de la bastide au réseau « Cittaslow » : un label italien estampillant 150 villes dans cinq continents, prônant l'art et le temps de vivre. Du coup, un vent transalpin souffle au pays de l'armagnac, jusqu'à ce soir.

 

Un nouveau départ

Pour remettre le diplôme Cittaslow aux élus labastidiens - le maire Alain Gaube en tête - toute une délégation italienne est passée de l'autre côté des Alpes pour se rendre jusque dans la commune landaise. Parmi eux, le président du réseau, Gian-Luca Marconi, maire de la commune italienne Castelnovo ne' Monti. Le président international du réseau est venu accompagné d'élus et de producteurs italiens.

En foulant pour la première fois les pavés de la place Royale, il s'est aperçu que dans cette petite commune landaise au charme inégalable, on faisait « du Cittaslow » sans le savoir. « J'ai découvert le caractère traditionnel et vrai de la bastide, confirme-t-il. Je m'aperçois qu'il n'a pas été très difficile, pour la commune, d'intégrer le réseau : ces producteurs qui sont sur la place, qui font goûter leurs produits et échangent avec les visiteurs, c'est tout à fait le concept Cittaslow. »

Il est vrai qu'à Labastide d'Armagnac, on n'a pas pour habitude de danser devant le buffet. En cette fête de l'armagnac, encore moins que d'ordinaire : les producteurs landais côtoient leurs homologues italiens, venus avec une farandole de fromages, de jambon et de vin rouge, qui ont coloré la place Royale. Partout, on parle avec les mains, et on mange avec les doigts les toasts aux rillettes qui arrivent en même temps que le floc de Gascogne remplit les verres.

Un apéritif qu'a découvert hier Gian-Luca Marconi, plus habitué au chianti qu'aux spécialités gasconnes. « C'est un apéritif très sympa, facile d'accès, que l'on peut boire avec toutes sortes de choses », considère-t-il. Quant à l'armagnac, le président connaît déjà : vendredi soir, il a goûté à nouveau à la fameuse eau-de-vie ambrée, chez Philippe de Bouglon, président d'Armagnac en fête.

Ce dernier se réjouit de l'apport du label Cittaslow pour l'armagnac. « C'est un nouveau départ, confie-t-il. On s'engage dans quelque chose d'écologique, dans une démarche qui fait qu'on est moins pressé qu'avant. C'est tout l'armagnac : si on veut qu'il soit bon, il faut attendre au moins 15 ans. On est en symbiose avec le cahier des charges. »

Aujourd'hui : Armagnac en fête continue, dès 9 h 30, place Royale. À 18 h, départ de la flamme de l'Armagnac et brûlot.

. Que faire à saint-justin. Tourisme à Saint-justin.
Extrait du Journal le Sud OuestPar Aurélie champagne

Les sangsues piquent la curiosité Tourisme :

Un vent transalpin au pays de l'armagnac

 

Votre commentaire ici Votre commentaire ici

Votre commentaire ici

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

Voir le programme 2011

Samedi 29

 

dimanche 30

 

Octobre 2011

 

L'Armagnac en fête

voir le programme

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 30.10.2011

Tourisme à Saint-Justin -  Un vent transalpin au pays de l'armagnac