Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Dossier AH1N1

Dossier Santé

La grippe aviaire

Hôpital Layné

HĂ´pitaux et cliniques

Des frites une fois

Les antibiotiques

intrusif et inutile

La maison de santé virtuelle

Dossier E Coli

La bactérie tueuse viendrait d'égypte

Dossier AH1N1

Nouveau plan : Dépistage général

670 millions perdus

OMS Largement surestimée

l'Etat indemnise les laboratoires

22 villes demandent des comptes

Affaire de gros sous

Bachelot aurait mentit

Le ministère de la Santé solde

L'épidémie recule

Activité forte en Aquitaine

Ou se faire vacciner?

Progression fulgurente

Les chiffres s'affolent

Syndrome Guillain-Barr

les centres de vaccination

La grogne des infirmires

Polmique sur les contrats

le vaccin et la justice

DĂ©but de la campagne de vaccination

Epidmie confirme

l'hyginisme autoritaire

Mesures liberticides

Panflu, le vaccin chinois

Controverse autour du vaccin

Trop peux de vaccin

DĂ©bordement de la demande

le virus dominant le monde

Quid des effets secondaires ?

Un labo prĂŞt

Exercice Pandémie

***** Conseils Ă  suivre ******

Balavoine

On envisage le niveau 6

Pas le SAMU

AS Monaco

le vaccin

Ecole ferme

La France est prĂŞte

Tamiflu ?

Deux ans de pandémie

La colre d'Anik

Niveau 6 sauf la France

Niveau 6 Pandémie

RĂ©sistance du A/H1N1

Grippe Niveau 5A

Bilan au 29.04.09

 

Dossier A65

L'après A65

On a attendu 40 ans la Pau-Bordeaux

Miracle Ă  Pouydesseaux

L'autoroute Bordeaux-Pau

l'agglo ou le piémont

Olivier de Guinaumont

Contre la mise à péage

Naissance sur l'A65

La future route Pau-Oloron

A65 pas de cadeaux

Coopération intercommunale

Cinq accidents en 24 h

Camion renversé et route bloquée

L'A65 coupée

33 mois de travaux

A65 La bataille sans fin

Un accord foncier

A propos du BĂ©arn

L'autoroute A65 a été fermée

Rentabilité A65

Accident sur l'A65

Pause dans les travaux

Le débat relancé

Partenariat avec les chasseurs

Stop à la polémique

RĂ©ductions de vitesse

RĂ©ductions de tarif

RN10 PĂ©age pour les landais

Le plein d'espoir

A65 Aire sur Adour SUD

A65 Baisse de tarif

Après l'A65, le dossier des LGV

Le barreau du Caloy

Tarifs au 01 février 2011

RN10 Ă  PĂ©age

Un pont sur la rocade

C'Ă©tait avant l'A65

A65 Interdiction

l'A65 Tarifs du péage

l'A65 pas le 14 décembre

Téléthon sur l'A65

Liaison A65-A89

Retard Ă  l'allumage A65

J-30 Ouverture A65

Du nouveau au Caloy

Sur la route de l'emploi

Le Fil D'aliénor N°8

Bostens, lot de consolation

L'A65 sur les cartes

l'A65 conduit Ă  Compostelle

EnquĂŞte A65

A65 Ouverture le 14

Saint Justin et le AH1N1 : Pandémie fulgurante en aquitaine

Grippe H1N1 : ...

PARENTIS-EN-BORN, n'est pas loin ... Graphique dépassé

 

Graphique temps reel disponible sur Google.org, Voir la page

 

 

 

« On constate une augmentation fulgurante depuis lundi 16 novembre. Les chiffres augmentent tous les jours. Ils ont été multipliés par 3 ici à Parentis, par 4 à Mont- de-Marsan et par 10 à Monfort depuis le début de la campagne. Signe que les gens ont pris conscience du risque caractéristique de la grippe A/H1N1 », confie Colette Perrin, directrice départementale de la Ddass (1) et chef de projet du plan de vaccination dans les Landes.

Dans le hall du centre administratif, une dizaine de personnes attendent munies de leur bon de vaccination. Elles remplissent d'abord un questionnaire puis sont reçues par un médecin pour vérifier s'il n'y a pas de contre-indication à la prescription médicale du vaccin, qui sera ensuite injecté par des infirmières. Ensuite, une bénévole de la Croix-Rouge recueille un volet du bon de vaccination sur lequel a été porté le numéro du lot pour assurer une traçabilité en cas de problème.

Le centre de Parentis fonctionne majoritairement avec des bénévoles de la Croix-Rouge : « On intervient régulièrement comme auxiliaires du service public de la santé, précise Joëlle Gomez, dès que l'on fait appel à nous, on se porte volontaire, comme aujourd'hui au sein du dispositif de vaccination. » Ils sont placés sous la coordination du personnel administratif de l'Ehpad (2) de Parentis dont la directrice, Sandra Brochant, est responsable du centre. Un médecin, trois infirmières et une personne chargée de l'approvisionnement complètent l'équipe. « Dans le département des Landes, toutes les personnes qui travaillent dans les centres sont volontaires et sont placées sous le régime de la réquisition qui les protège. Elles sont prises en charge par l'État. Ce n'est pas ici une question de contrainte mais de couverture d'assurance », explique Colette Perrin.

Mercredi, au tour des enfants

Les centres accueillent le public prioritaire, composé des personnes fragiles connues par l'assurance maladie, ainsi que l'entourage des nourrissons, les personnels de santé au sens large et ceux de la petite enfance. Les personnels de sécurité ou des services de secours sont vaccinés dans un autre cadre.

Dès le 25 novembre, viendra le tour des enfants, en maternelle et primaire, et des femmes enceintes. Puis au mois de décembre - en fonction de la progression de l'arrivée des vaccins - tout le monde pourra venir se faire vacciner dans les centres. « On est toujours sous le régime du public prioritaire. Toutefois on dispose d'un peu plus de vaccins et l'on peut vacciner des personnes qui n'ont pas reçu de bon, surtout si elles font partie de l'entourage de personnes fragiles. Notre but est de limiter la circulation du virus et de protéger les personnes qui présentent des risques de complications, comme des cas d'insuffisances respiratoires aiguës et foudroyantes, poursuit la directrice de la Ddass. Il serait stupide de prendre ce risque, surtout lorsqu'il touche des jeunes, alors qu'en étant vacciné, la protection est très efficace », conclut-elle.

(1) Direction départementale des affaires sanitaires et sociales. (2) Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes.

À partir d'aujourd'hui, le centre de vaccination installé au centre administratif est ouvert tous les jours sauf le samedi et dimanche de 12 h à 19 h.

Auteur : Axel Frank

 

Pandémie virale, évolution mondiale Actualité de AH1N1 :

 23.11.09 Pandémie fulgurante en aquitaine

Vous pouvez suivre l'évolution de la pandémie sur les sites ci dessous

Le graphique ci contre est déjà dépassé, nous sommes aujourd'hui en aquitaine avec une progression fulgurante.

La page des médecins

Les pharmacies de garde

Réseau sentinelle semaine 46 (09 au 15/11/2009

Carte de la grippe en aquitaine

Réseau Google.org

Evolution de la grippe en France

Ecrire au webmaster

Envoyer un commentaire sur cet article

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

compteur de visites
Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise ŕ jour le 26.11.2009

Saint- Justin -  AH1N1 Pandémie fulgurante en aquitaine