Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Dossier AH1N1

Dossier Santé

La grippe aviaire

Hôpital Layné

Hôpitaux et cliniques

Des frites une fois

Les antibiotiques

intrusif et inutile

La maison de santé virtuelle

Dossier E Coli

La bactérie tueuse viendrait d'égypte

Dossier AH1N1

Nouveau plan : Dépistage général

670 millions perdus

OMS Largement surestimée

l'Etat indemnise les laboratoires

22 villes demandent des comptes

Affaire de gros sous

Bachelot aurait mentit

Le ministère de la Santé solde

L'épidémie recule

Activité forte en Aquitaine

Ou se faire vacciner?

Progression fulgurente

Les chiffres s'affolent

Syndrome Guillain-Barr

les centres de vaccination

La grogne des infirmires

Polmique sur les contrats

le vaccin et la justice

Début de la campagne de vaccination

Epidmie confirme

l'hyginisme autoritaire

Mesures liberticides

Panflu, le vaccin chinois

Controverse autour du vaccin

Trop peux de vaccin

Débordement de la demande

le virus dominant le monde

Quid des effets secondaires ?

Un labo prêt

Exercice Pandémie

***** Conseils à suivre ******

Balavoine

On envisage le niveau 6

Pas le SAMU

AS Monaco

le vaccin

Ecole ferme

La France est prête

Tamiflu ?

Deux ans de pandémie

La colre d'Anik

Niveau 6 sauf la France

Niveau 6 Pandémie

Résistance du A/H1N1

Grippe Niveau 5A

Bilan au 29.04.09

Idées tourisme à St-Justin

 

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Actualités diverses

le Marsan à l'horizon 2030

La zone euro

Sortir de l'euro

Replanter de d'avoine

Les maires en panne

Notre compétence première

l'inflation + 2,1%

Qui va payer ?

Victoire pour Ikea

C'est l'Atlantide sud. . .

Non à Atlantisud

Peur sur la ville

Les projets Atlantisud, Ikea

les Mirages F1 rentrent de Libye

Portrait Valérie Cohou

Démographie en aquitaine

Bascule vers la TNT

Saint-Luc le grand truc

Mort à Saint-Justin

Les mariages forcés

Moules frites

Taxés plus pour payer plus

Optimiste pour les Landes

la route de la transhumance

Coup de gueule du 11 septembre

La révolte des abeilles

Les palombières en effervecences

Piqures de guêpe, frelons, abeille

Un nid de frelons asiatiques

Nouveaux arrêtés préfectoraux

Une vie après la mort

le canard se cuisine

Prison pour Jean-Marc Boine

30% d'avions en plus

Malaise et suicide à ONF

les fêtes de Douzvielle

Mourrir pour la forêt des Landes

Nettoyer la fôret

Gaz plus 20% en un an

Les gentils et les méchants

Supermarché menacé

Plus de radars mobiles

Cassé par le conseil d'état

Un corps dans la Douze

Justice sociale

Covoiturage

Caprice du ciel

Un primtemps trés sec

Supermarché recalé

Le Grand Moun

Accident de poids lourd

La fable du gaz et du ..

Le nématode menace la forêt

Passage à la TNT

Mystère de l'empoisonneur

Les anciennes du Gabardan

Elections cantonales

Menace sur le stade Montois

Accident de poids lourd

L'incapacité est un scandale

Intercommunale sur les rails

Entente sur les prix

Ramassage scolaire

Résilier Orange

Téléphone Orange

Un supermarché de trop

Contribution économique territoriale

Tractations sous la table

PLU & Supermarché

PLUIE de recours

Le loto de pôle emploi

On extermine les chats

1500 euros pour Klaus

Peur à Saint-Justin

Nouveaux radars automatiques

Pas de pénurie Landaise

La fôret Landaise

La guerre des chiffres

Stations fermées

Pénurie de carburant

Réforme des retraites

Stop, sens interdit

Visite de la ferme"

Deux supermarchés !!

500.000 Euros pour la salle

scolytes La double peine

Incendie dans les landes, 167ha

Feu vert pour hypermarché

Méchoui de sanglier

Risque d'incendies

Electricité 4% d'augmentation

Augemntation substancielle de

la Taxe d'habitation

la FERIA de Douzvielle

scolytes Le fléau

Hypermarché, les travaux ont c..

La maquette du Cora

Inquiètude dans le bourg

Storim VS Leclerc

Nouveau commerce

budgets municipaux à revoter

Budgets insincères

Le programme de la foire

Deux Maisons Médicales

Y a t'il diffamation ?

Un pavé dans la vitrine

Alerte météo 30 Mars

Au bonheur des dames

Budget "prudent et raisonné"

Tous les résultats second tour

Régionales 2010 second tour

Régionales 2010 1er tour

Saint-Justin au féminin

Un an et toutes ses dents

Esprit du service public

Danger de mort

Organisateurs de loto poursuivis

Agression à Saint-Justin

Distributeur de billets

L'état de la voirie

Trottoir et mâchoire brisée

Le conducteur décède

Taxes locales à la hausse

Taxe professionnelle

Défibrilateur c'est quoi ?

La Poste devient une S.A.

La Bastide d'Armagnac

Pharmacies dans le rouges

Journée TER découverte

Marché Nocturne

La guerre de 100 ans

Vide greniers

Les CHEMINART Font étape

Le club de l'Âge d'or redémarre

Roquefort

Gaz à tous les étages

Gabaret

Les élus votent 14 non 1 oui

Marché de producteurs

Le marché du dimanche

La Maison de la santé est ouverte

 

Dossiers :

Autoroute A65

Saint Justin et la santé : Privée de césarienne, Laëtitia a perdu son bébé et a failli mourir

La victime entend se battre pour que la responsablité de l'hôpital Layné soit reconnue officiellement

 

Pour le responsable du pôle mère-enfant de Layné, Jean-Louis Criscuolo, « aucune faute n'a été commise ».Photo Nicolas Le Lievre
Pour le responsable du pôle mère-enfant de Layné, Jean-Louis Criscuolo, « aucune faute n'a été commise ».Photo Nicolas Le Lievre

D'un côté, Bernard Labat et Laëtitia Moulart, deux parents effondrés qui accusent le gynécologue interne de la maternité de Mont-de-Marsan d'avoir refusé de pratiquer à temps une césarienne qui aurait pu sauver leur bébé.

De l'autre, le responsable du pôle mère-enfant du centre hospitalier, Jean-Louis Criscuolo, qui assure que « tout a été fait dans les règles de l'art de l'obstétrique » et que ce décès est « la conséquence dramatique d'un "événement indésirable"», en l'occurrence une déchirure rarissime de la partie postérieure de l'utérus de la maman (une naissance sur 5 000, NDLR).

 

Une chose sûre, le couple de Pouydesseaux avait rejoint la maternité dans la nuit de samedi à dimanche pour ce qui devait être « un événement heureux ». La grossesse s'était déroulée parfaitement. L'accouchement s'annonçait bien puisque le col de l'utérus de Laëtitia s'était ouvert normalement et son bassin était suffisamment large pour donner la vie au petit Bastien. Pourtant, après plus de six longues et douloureuses heures de travail infructueuses et alors que Laëtitia « souffrait le martyr », une ultime tentative d'extraction du nourrisson à l'aide de forceps avait été préférée à l'option de la césarienne.

Prévisible ou non, la déchirure de son utérus a alors précipité les choses. Laëtitia a vomi. Sa tension a chuté d'un coup et le duo mère-enfant a été déplacé d'urgence au bloc opératoire. Bastien est finalement venu au monde dans un état de mort apparente et a été rapidement transféré au centre hospitalier de Bordeaux. Compte tenu des souffrances neurologiques qu'il venait de subir, son décès était quasiment impossible à éviter. Il a été officiellement déclaré ce mercredi à 12 h 15.

« Je souffrais le martyr »

Sortie du service de réanimation mardi soir seulement, la mère qui avait, elle aussi, « failli laisser la vie » dans l'accouchement en veut terriblement à l'interne. Elle reproche au gynécologue qui s'était occupé d'elle de ne pas avoir respecté son souhait de recourir à une césarienne.

Un souhait qu'elle avait pourtant exprimé dès son entrée dans la salle de travail, rappelant qu'elle « ne voulait pas souffrir autant que lors de son premier accouchement (qui s'était lui aussi conclu par une césarienne, NDLR) ». Son concubin avait, lui aussi, insisté lourdement sans être davantage entendu. Or, pour lui comme pour elle, cela ne fait aucun doute, « si la césarienne avait été pratiquée à temps, cette déchirure de l'utérus aurait été évitée et, aujourd'hui, le bébé (et la maman) se porteraient bien ».

« Toute décision obstétricale appartient au médecin, jamais à la famille », répond sur ce point Jean-Louis Criscuolo. Le gynécologue hospitalier indique également que « cette patiente avait été adressée pour un accouchement par voie naturelle », que « le travail avait été brillant » et que « rien ne pouvait laisser présager une issue aussi tragique ».

Conformément aux procédures de circonstance, les dossiers médicaux ont été transmis pour étude à l'Agence régionale de santé et au Réseau périnatal de l'Aquitaine. « Si, aujourd'hui, aucun élément ne permet de dire qu'il y a eu une erreur médicale, notre objectif est également de comprendre », assurent d'une même voix la directrice adjointe de l'établissement, Aurore Bouquerel, et la présidente de la commission médicale d'établissement en charge de la gestion des risques de l'hôpital, Marie-Pierre Brechet.

Pendant ce temps-là, « Lylou, 3 ans et demi, réclame son petit frère », pleurait hier Laëtitia depuis son lit d'hôpital. Le couple entend « faire le maximum pour que cela ne se reproduise pas et que le responsable de la faute soit reconnu et condamné ». Il n'exclut d'ailleurs pas de porter l'affaire devant les tribunaux.

Mont-de-Marsan . Landes . Faits divers
Extrait du Journal le Sud Ouest Placez ici le contenu de la nouvelle balise Div

Pandémie virale, évolution mondiale Actualité de la santé

  Privée de césarienne, Laëtitia a perdu son bébé et a failli mourir

Saint-Justin on Facebook

 

écrire un commentaire à publier ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire sur cet article

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

Le classement des hôpitaux

Le classement des HôpitauxPublié sur le site de Saint-Justin le classement des Hôpitaux pour 2011-2012 du journal le Nouvel Obs fait apparître les Landes en bien mauvaise place.

A lire

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

compteur de visites
Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 02.12.2011

Saint- Justin -  AH1N1 Privée de césarienne, Laëtitia a perdu son bébé et a failli mourir