Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Fret SNCF et LGV

FRET sncf? Mensonge d'état

Le frêt sur des lignes à grande vitesse, et après on va nous faire croire quoi ... les camions sur des rails ....

A quand un monde pour l'homme ?

Dossier A65

L'après A65

On a attendu 40 ans la Pau-Bordeaux

Miracle Ă  Pouydesseaux

L'autoroute Bordeaux-Pau

l'agglo ou le piémont

Olivier de Guinaumont

Contre la mise à péage

Naissance sur l'A65

La future route Pau-Oloron

A65 pas de cadeaux

Coopération intercommunale

Cinq accidents en 24 h

Camion renversé et route bloquée

L'A65 coupée

33 mois de travaux

A65 La bataille sans fin

Un accord foncier

A propos du BĂ©arn

L'autoroute A65 a été fermée

Rentabilité A65

Accident sur l'A65

Pause dans les travaux

Le débat relancé

Partenariat avec les chasseurs

Stop à la polémique

RĂ©ductions de vitesse

RĂ©ductions de tarif

RN10 PĂ©age pour les landais

Le plein d'espoir

A65 Aire sur Adour SUD

A65 Baisse de tarif

Après l'A65, le dossier des LGV

Le barreau du Caloy

Tarifs au 01 février 2011

RN10 Ă  PĂ©age

Un pont sur la rocade

C'Ă©tait avant l'A65

A65 Interdiction

l'A65 Tarifs du péage

l'A65 pas le 14 décembre

Téléthon sur l'A65

Liaison A65-A89

Retard Ă  l'allumage A65

J-30 Ouverture A65

Du nouveau au Caloy

Sur la route de l'emploi

Le Fil D'aliénor N°8

Bostens, lot de consolation

L'A65 sur les cartes

l'A65 conduit Ă  Compostelle

EnquĂŞte A65

A65 Ouverture le 14

Dossier complet Tout le Dossier A65

A'liénor fait du sport

Rocade Storim VS Leclerc

La Rocade nord de Mont de Marsan

Mise en service au Caloy

Pire avec l'A65

La rocade de Mont de Marsan

L'A65 prend l'eau Ă  Bazas

Vues du ciel des Landes

Le Fil D'aliénor N°7

ASF quand l'autoroute tue

Un pont mal en point

On a marché sur l'A65

Viaduc du Ciron

Échangeur de Captieux

Bourriot-Bergonce

Bostens les « anti » A65 dans l'après-guerre

Roquefort

l'enfer du paradis perdu

Le Caloy, Lucbardez, Gaillères

Les Arbouts, Saint-Gein

Le Vignau de David ZANCHIN

Aire-sur-l'Adour

Garlin

Echangeur A65-A62

L'oportunité Ă  saisir

Visite sur le chantier à Pujo le plan

Le fil d'Aliénor N6

Liaison 2x2 voies et Caloy

Le pont du Caloy

Déviation d'Aire sur Adour

Deux morts à Pillardit

Un peu de retard

Le viaduc de Roquefort

Rond point au Caloy

L'A65 lave plus blanc

L'A65 compense carbone

Le Vigneau pont Nord

Bourriot et le pont

l'A65 vide les Landes

l'A65 sur FR3

Le Caloy (partie II)

Le fil d'A'léinor N4

Retjons, le maire ...

Roquefort, archologie

Le Caloy, Suppression des fossés

Anarchie sur l'A63

Borloo donne le feu vert

Le chantier suspendu l'accord de Borloo

Le concessionnaire respire

OUI, l'A65

Information - le fil d'A'liénor N2

Eiffage - les engins arrivent

Euro tunnel : l'exemple

Les six raisons des opposants

Bataille perdue

Ils roulent pour l'A65

Patrice Gascogne réagit ...

... avec H. Emmanuelli, l'ARLP répond

Alain Rousset plus offensif que jamais

Emmanueli se fâche

Comme un doute sur L'A65

L'A65 dans l'impasse

Feu orange pour l'A65

Les clignotants au vert

Planteurs volontaires

Et au milieu coulera l'autoroute

La scission des pérs

Dans le Sud-Ouest - l'A65 embauche

l'A65 recrute - Offres d'emplois

A65 et Déviation de Saint-Justin

Photo section Nabias et Arue

l'A65 Aire sur Adour dés 2009

Captieux anticipe l'A65

Section Arue - Roquefort

l'échangeurd'Arue

l'échangeur du Caloy

Détails de la section Lucbardez Galléires

Réunion de Bostens

Réunion de Roquefort

Accueil dossier A65

ARLP nous écrit

Calendrier des réunions janvier 2008

Les plans d'implantation de la section Bourriot-Retjons

Détails Bourriot-Retjons

Partenariat avec les chasseurs

le fil d'alinnor N1

Photo - Bourriot Bergonce

Calendrier des réunions décembre 2007

Recours en cours

Pas grand monde Ă  Retjons

Alternative Régionale Langon Pau

L'écrevisse à pattes blanches

L'échangeur de Captieux

Saint-justin à l'heure de l'A65

Au nord de Saint-justin l'échangeur de Roquefort

Au sud de Saint-justin l'échangeur du Caloy

Sepanso vs Alienor

La fin du "Tout Routier"

On n'est pas seuls

recours en cours

les travaux de déboisement

On nous coupe en deux

Le grenelle relance les opposants

Chasse les palombiéres

Calendrier des travaux

La rubrique emploi

Envoyer nous votre avis sur Saint-Justin.eu

retour

Saint Justin et la LGV : le retour des opposants à la LGV

04 Mar 2009

de Lionel email=lionmanchado@hotmail.com

LGV

En rapport avec la note du webmaster sur le retour des opposants à la LGV, j'ai une petite question à poser : Avez-vous une moindre idée du tracé ?

Si oui, êtes-vous concernés de près par le tracé ?

Je suis certains de ne pas trop m'engager en pariant que non.. ou alors vous avez un lien de parentée avec Mère Térésa. Sachez, que pour votre bon plaisir de voyager dans une soit disant invention du "génie humain" (ce sont vos termes... vous vous enflammez un peu, non ?) et pour votre satisfaction de gagner 15 minutes sur un trajet qui prend 3h à vitesse normale, les riverains de cette voie vont, non seulement payer de leur tranquilité et leur qualité de vie chèrement acquises (seriez-vous jaloux ?), mais également, avec tous les autres contribuables aquitains, de leur porte-feuille.

En effet, la question du financement n'est pas close, et les premières estimations sont déjà obsolètes. Cela d'autant plus si l'on s'en réfère à l'historique du tronçon Tours-Bordeaux dont le budget initial a été finalement multiplé par 2... et la ligne n'est pas terminé ! Le simple fait que nous, contribuables et futurs riverains, devons participer à dégrader notre propre environnement et notre qualité de vie est tout simplement révoltant... et pour satisfaire des personnes, la plupart du temps aisées (et oui, un minimum), citadines (le fonctionnement d'un TGV à 320 km/h impose un nombre limité de gares et proches des grands centres urbains), pour un besoin ponctuel (les congés en majorité). Lire que "L'humanité ne peut pas progresser sans donner, sans sacrifice, sans verser de sang, de sueur. " ne m'inspire que 2 choses contradictoires : - soit que vous faites de l'humour - soit que vous appartenez à ces apparatchikcs qui ne pensent qu'un effort est louable tant que cela ne les engage ou ne leur coûte rien.

Vous dites : "Si j'avais un travail, une maison, un jardin, je serais peut être opposant ... ou égoïste? " Mais, je vous rassure, vous l'êtes ... égoïste ! Vous avez une justification pour être favorable à la LGV puisque vous annoncez aimer prendre le TGV. Et je rajoute de bien mauvaise foi car vous réduiser les opposants à de simples empêcheurs de rouler en TGV sur des rails. Et si, quoi qu'on fasse, "la LGV se fera", pensez-vous que les "100.000 nouveaux chomeurs de Janvier 2009" seront concernés par les emplois indirects générés par la LGV ? Le pensez-vous vraiment ?

Quant à dire que se "déplacer en TGV c'est écologique ", c'est un peu vite oublier l'impact d'un faisceau qui demande près de 80m de large au final : - abattage d'arbres sur une région qui vient de subir de grosses pertes, - zones natura 2000 impactées et la notion de parc régional des Landes de Gascogne totalement ignorées : au passage, il existe une charte à laquelle on tente, nous habitants, de se conformer, mais sur laquelle ces têtes pensantes s'assoient lorsque ça les arrange. - je passe sur la faune et la flore, puisque vos propos les ignorent totalement : l'économie d'abord ! N'est-ce pas ? - effet de coupure qui amènera certainement les populations locales à effectuer des détours quotidiens pour trouver un pont afin de traverser les voies : même 5 kilomètres par trajet sont énormes car multipliés par le nombre de déplacements annuels, le nombre de personnes concernées, la pollution supplémentaire engendrée ne sera pas négligeable... et il ne faut pas compter qu'on nous construira un pont sur chaque voie d'accès ! Autrement dit, pour faire gagner 15 minutes à des privilégiés, ce sont encore les populations rurales qui doivent se pourrir la vie. -

Sachez également que certains habitants de Budos, petite commune près de Sauternes, sont récemment et arbitrairement situés en zone de protection 1; cela ne vous évoque rien, mais pour eux, cela veut dire, plus de poulailler, plus de jardin... Les plus simples libertés élémentaires chez soi sucrées par le fait du Prince et parce-qu'ils sont situés sur la nappe phréatique sur laquelle pompe toute la Communauté Urbaine de Bordeaux. J'indique ce fait parce-qu'il va sans dire qu'un projet comme la LGV n'ira pas sans perturber l'écoulement des eaux sur le versant de collecte. Où est la cohérence ??!! Pour ne pas polluer une nappe, on empêche une mamie d'arrondir sa retraite en élevant ses poules, et on détruit ce même environnement par un projet dont la nécessité même peut être remise en cause ! Et par dessus le marché, il faut en écouter certains dire que le TGV est écologique !!!???

Puisque, manifestement, vous n'avez suivi les débats que d'une oreille égoïste et egocentrique, j'énumère certains points qui, si vous avez un minimum de bonne foi, vous ferons considérer ces foutus opposants d'une manière un peu plus honnête:

Compatibilité Fret / LGV : lors des débats publics, RFF évoquait l'incompatibilité LGV avec le passage Ouest (ligne existante) arguant que le fret, trop lent, perturbait l'utilisation d'un train à 320 km/h : c'est tout de même une ligne où des trains ont battu des records de vitesse le 8/12/1972 à 318km/h avec une train à turbine à gaz. Cette page historique du "génie humain" fermée, on voit que la possibilité technique est là, d'autant qu'il est possible d'améliorer les installations, notamment sur la gestion de la circulation, (j'y reviendrais plus tard), et même en admettant que le TGV nécessite des installations modernisées. Cependant, cela n'a pas empêché RFF d'annoncer ces derniers temps que la LGV passera sur un tout nouveau tracé par "lo Moun" et qu'en prime nous gagnerons du Fret : tout ça sur la même ligne !! Comment gober ce projet en gardant le sourire quand, pour toute réponse, on se fout ouvertement de votre gueule ?! Il faut savoir que l'entretien d'une LGV est couteux et fréquent pour maintenir la vitesse visée, et que cette maintenance se fait habituellement la nuit, période durant laquelle le fret passerait dorénavant sur cette nouvelle ligne. Pourquoi annoncer du fret sur une ligne normalement incompatible ?

Je soupçonne RFF de vouloir rallier à leur cause l'opinion publique en proposant ce fret, et parce ce même fret délesterait d'autant les routes des camions. Mais qu'en sera-t'il en réalité ? La SNCF ferme un maximum de ligne pour rentabiliser son activité, elle se fout complètement du fret.

Comment croire que la politique du fret repartira avec une nouvelle ligne LGV alors que les lignes existantes sont loin de fonctionner en saturation ? - Nécessité d'une nouvelle voie : le choix me semble être davantage orienté par la gloriole et le prestige qu'en France on voyage à plus de 300km/h que par réalisme économique. D'ailleurs, parlons-en, un cabinet indépendant engagé par RFF a estimé à moins de 1 milliard d'euros la restauration d'une ligne existante (je ne me souviens plus de laquelle il s'agissait : Irun ou Toulouse). Ce chiffre est à mettre en perspective avec les coûts d'une nouvelle ligne à un moment ou le déficit de l'Etat vient de dépasser les 103 milliards d'euros.

Quelle est la véritable motivation de la construction d'une LGV ? -Nécessité d'une LGV : toute la question est là. Si l'on considère le développement durable, on prônerait davantage une extension du réseau TER, plutot que TGV. Des études ont été réalisées pour circuler à 250 km/h sur des lignes standard, moins couteuse, compatibles entres les différents modes. Porter la vitesse de tous les trains à 250 ferait gagner du temps, certes moins qu'un TGV, mais dans quelle proportion ? Est-il raisonnable de consommer une énergie formidable à propulser un amat de toles à 320 km/h pour gagner quelques minutes ? et pour qui ? Cette opposition, d'arrière garde d'après vous, s'ajoute au manque total d'écoute : à quoi ont servis les débats publics ? On méprise totalement les populations locales.

Cela s'ajoute à une ligne de gaz autour de laquelle il faut déboiser sur 20 mètres. Le gaz est nécessaire. Soit. Ces canalisations devant être doublées, des travaux viennent de débuter. Il faut savoir que ces canalisations remontent par l'effet de la poussée d'Archimède car les canalisations ne sont pas lestées (trop couteux). Cela implique tout de même des risques pour les exploitants forestiers ou agricoles, sans compter que si l'on souhaite faire passer une voie d'accès par dessus, les frais doivent être supportés par le demandeur, etc... Les représentants des communes concernées ont donc démandé, en contrepartie des inconvénients, que les villages soient raccordés au gaz. Ce que les exploitants de la ligne de gaz ont refusé en évoquant le coût et le manque de rentabilité. On est loin de la notion de services, et on ne peut que constater que si on ferme notre gueule, nous ne sommes citoyens que lorsqu'il faut payer les impôts ou voir nos droits réduits à peau de chagrin.

Pour recentrer sur la LGV, et pour vous donner mon opinion profonde, je pense que la ligne se fera, mais je voudrais qu'on ait étudié toutes les options et qu'on optimise la réponse apportée de manière à tenir compte de la vie locale, des nuisances causées aux riverains, de l'environnement et de l'héritage pas seulement économique mais surtout écologique qu'on lèguera à nos enfants, et qu'on s'assure que le besoin de cette ligne est réel, et qu'il ne répond pas à des lubies de certains allumés de la technologie ou encore de mégalomanes... ... et pour le moment, personne n'est convaincu.

Petit rappel, si on souhaite considérer l'écologie, le premier réflexe à avoir est bien de maîtriser le gaspillage, pour ne pas dire l'éliminer. J'espère que vous aurez l'amabilité de diffuser ma réponse à votre commentaire sur votre site, histoire que les arguments de toutes les parties soient entendus et discutés, et histoire de faire valoir un droit de réponse de la part d'un opposant.

Lionel répond ... Actualité de la LGV:

 

Les opposants ont aussi la parole ... car je les respecte 

 

le retour des opposants à la LGV

 

Je diffuse ici l'intégralité de la réponse faîtes au sujet de l'article du sud Ouest et mon propre commentaire.

Je regrette que la lutte contre une ligne LGV se transforme en procès d'intention à mon en contre.

Il s'agit de donner un avis constructif et respectable et pas de démolir le travail du webmaster que je suis.

J'ai mes opinions, c'est certain, je les revendique, mais je suis toujours prêt a écouter ou élever le débat.

Donc restons courtois et pas d'attaque personnelle ni jugement sur ma situation, pas de procès d'intention.

Chacun est encore aujourd'hui libre d'exprimer son opinion et je vous invite à créer votre propre site pour vous exprimer.

Je confirme aussi que je suis en accord avec votre vision des mensonges d'état à propos de la mixité fret+TGV ... techniquement improbable. Preuve que dans ce débat tout n'est pas blanc ni noir.

Pour ce qui est de l'humour, effectivement j'ai l'humour assez acide ... décapant ... souvent dans l'auto-dérision.

Votre Webmaster.

Ecrire au webmaster

Envoyer un commentaire sur cet article

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

compteur de visites
Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise ŕ jour le 17.03.2009

Saint- Justin - Autoroute A65 - La gascogne