Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Dossier LGV

Relèvement de la TVA

Lgv en Béarn

Les nouveaux horaires

La gare TGV de Lucbardez

SNCF Mobilisation générale

Opposants LGV et censure

La SNCF modernise

700 hommes derrière ce puzzle

Tgv déraillement d'un train

Lgv le tracé optimisé

Trois nouvelles gares

Le tracé de la LGV arrêté

LGV : les 4 tracés à la loupe

Horaires de vos trains

F.G.V., faillite à grande vitesse

Un vrai débat démocratique

LGV, Avocat à grande vitesse

Roquefort soulagée

la LGV en vidéo virtuel

LGV Exigences incompatibles

LGV La défense de la fôret

60 Millions de plus

LGV un pas en avant

LGV et Cantonales

Et si on allait en Bearn

On embauche 1300 personnes

Intercommunale sur les rails

Après l'A65, le dossier des LGV

Tarifs SNCF 2,8% en plus

Qui veut gagner des millions

Tgv tacle d'Alain Rousset

LGV des emplois à la pelle

Brouillage sur le ligne

Toujours plus au Nord

89% de OUI à la LGV

Trafic sur le tracé LGV

La bande des 100 mètres

Les anti-LGV à Agen

Permis de construire

Toujours suprenant, nos élus

Décision historique du Conseil régional

Les Anti LGV même le rail

LGV - Du nouveau au Caloy

le bras de fer entre les élus et la SNCF

Borloo prend le train en marche

Alain Rousset croise le fer

Le bassin orthézien oublié ?

Le tracé des 100 mètres d'Uchacq et Geloux

Geloux Détournement du tracé

Ajustements sur le tracé

TGV tout le monde descend

Tant d'inconnues dans le tracé

Protocole d'accord LGV

Le «pari» a du mal à passer

la LGV voté dans les Landes

Interview Hubert de Mesnil

Détails du tracé Landais

Un train dans un jeu de quilles

Le tracé Landais de la LGV décidé

le fuseau de 1.000 mètres

LUCBARDEZ-ET-BARGUES opposants LGV

Militants anti-LGV dans l'hémicycle

Les élus appellent un médiateur

Gérve des contrôleurs

Faut-il supprimer les TER?

Détails Roquefort - Marsan

La bande des 1000 mètres

Des voix contre les voies

Deux gares nouvelles

les grands travaux

Royal parle de racket

la voie Royal

Gaz à tous les étages

Le TGV déraille

Sarkozy s'en mêle

L'acte de foi

Décrt public

Ouverture obligatoire

La LGV combien ?

Décision partie II

Le projet partie I

Mam et la LGV

L comme LEA

L comme Laka L'est

L comme Liberté ou Lionel

Lionel nous écrit

Train d'opposants

Les limites du plan de relance

Retjons, le maire ...

LGV : Qui va payer?

Entre dans l'ére de la LGV

Le massif landais refuse d'être saigné

15.03.08 Création du dossier

Envoyer nous votre avis sur Saint-Justin.eu

retour

Saint Justin et la ligne LGV - déraillement

Le débat sur les trains ne déraille pas

Le tgv ne déraille t'il pas en aquitaine ?

CONSEIL RÉGIONAL.

Le transport est une compétence essentielle du Conseil régional. La collectivité y consacre chaque année 238 millions d'euros (transports et infrastructures), dont 160 millions pour les trains express régionaux (TER). Hier, le sujet a fort logiquement occupé la majeure partie de la séance plénière.


La lettre de Sarkozy

Mais avant d'entrer au coeur du dossier au doux nom de Srit (Schéma régional des infrastructures de transport), le président socialiste Alain Rousset a souhaité évoquer l'épisode de la lettre envoyée par le président de la République à Alain Juppé pour lui annoncer le déblocage par l'État du projet LGV (ligne grande vitesse) entre Tours et Bordeaux.

Lettre que le patron de l'Aquitaine n'a jamais reçue. « Impolitesse » et « arrière-pensées électorales », a-t-il déploré, avant de regretter que le gouvernement propose au passage de nouvelles règles de financement. Ce dernier demande en effet à la Région de se substituer aux collectivités locales qui refuseraient de payer pour cette LGV. Pour l'UMP, Dominique Ducassou a préféré, en réponse, insister sur « la belle avancée » que constitue le lancement de la deuxième phase de l'appel d'offres sur la ligne Tours-Bordeaux, dont il fallait surtout « se réjouir ».

Les Verts divisés

La LGV reste d'ailleurs le principal pilier du fameux Srit, que les élus ont examiné longuement hier, puisque la Région va y apporter plus de 600 millions d'euros. Et celui qui suscite aussi le plus de polémiques, notamment dans les rangs des Verts. Ces derniers se sont divisés sur ce schéma des transports, même s'il donne incontestablement la part belle au train. « Le Srit va dans le bon sens puisque l'avenir est au rail », a indiqué Jacques Papon. Il a voté « pour » avec trois autres Verts. En revanche, Michel Daverat s'est abstenu (avec trois autres écologistes), surtout parce que le projet LGV entre en contradiction avec la notion de « décroissance » : « L'urgence climatique va nous obliger à la sobriété. En matière de transports, cela ne pourra plus être le plus vite, le plus loin et le plus souvent. »

La ligne Pau-Canfranc

Le vice-président Jean-Louis Carrère, en charge du Srit, a cependant rappelé l'effort important fourni par la Région pour l'amélioration du réseau des trains de proximité, les TER, avec une augmentation de la fréquentation de 42 % en sept ans. Même si Dominique Ducassou a regretté, de son côté, l'insuffisance de rénovation des gares.

Jean-Louis Carrère a également insisté sur d'importants projets ferroviaires autres que la LGV qui sont inscrits dans ce schéma. À l'instar de la future ligne Agen-Villeneuve, mais aussi de celle qui reliera Pau à Canfranc pour 210 millions d'euros. « Faut-il la faire ? », a questionné l'UMP Dominique Ducassou. « Oui, pour relier l'Aquitaine à Saragosse », a répliqué le vice-président socialiste. Tandis que Jean-Charles Paris, pour le Modem, a invité la Région à hiérarchiser davantage les TER en fonction des bassins de vie et des déplacements de population.

Auteur : Bruno Béziat
b.beziat@sudouest.com

 

Dossier LGV LGV : Actualité :

 La ligne LGV déraille

 

Le buget de la LGV déraille des caisses vides de l'état patron de droite vers le conseil régionnal de gauche.

Ou comment se servir d'un projet de société indispensable pour rendre la gauche, régionnale et majoritaire, impopulaire .

Vous allez dire que je rabache, que je répette toujours la même chose, mais oui ... je persiste et signe : Il faut remettre l'homme au centre des projets ... combatre l'argent roi, cet argent responsable du chomâge et de la polution.

Je voudrai également revenir sur cette façon de parler de notre président, cette éducation trés peu protocolaire acquise on ne sait ou.

Comment s'adresser publiquement à quelqu'un en le valorisant ou au contraire en le méprisant. J'ai été étonné un jour de voir comment notre président et Barak Obama s'adressaient en même temps aux journalistes.

Obama de cité dans chaque pharse son ami Nicolas Sarkosy, familiarité me direz vous, alors que notre président de tout les français utilisait un "Monsieur le président des états unis d'amérique" sans jamais cité son nom. Le cantonant ainsi juste a sa fonction localisée en amerique.

On ne peut alors s'empêcher de penser que l'absence de dialogue, d'ouverture régionale, avec les conseil généraux de gauche et ainsi l'absence de ce courrier à Alain Rousset ne serait pas un oubli ni une bavure du protocole mais bien une façon de communiquer.

votre webmaster ...

Ecrire au webmaster

Envoyer un commentaire sur cet article

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 10.12.2011

Saint- Justin - LGV - Bordeaux Espagne