Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Dossier LGV

Relèvement de la TVA

Lgv en Béarn

Les nouveaux horaires

La gare TGV de Lucbardez

SNCF Mobilisation générale

Opposants LGV et censure

La SNCF modernise

700 hommes derrière ce puzzle

Tgv déraillement d'un train

Lgv le tracé optimisé

Trois nouvelles gares

Le tracé de la LGV arrêté

LGV : les 4 tracés à la loupe

Horaires de vos trains

F.G.V., faillite à grande vitesse

Un vrai débat démocratique

LGV, Avocat à grande vitesse

Roquefort soulagée

la LGV en vidéo virtuel

LGV Exigences incompatibles

LGV La défense de la fôret

60 Millions de plus

LGV un pas en avant

LGV et Cantonales

Et si on allait en Bearn

On embauche 1300 personnes

Intercommunale sur les rails

Après l'A65, le dossier des LGV

Tarifs SNCF 2,8% en plus

Qui veut gagner des millions

Tgv tacle d'Alain Rousset

LGV des emplois à la pelle

Brouillage sur le ligne

Toujours plus au Nord

89% de OUI à la LGV

Trafic sur le tracé LGV

La bande des 100 mètres

Les anti-LGV à Agen

Permis de construire

Toujours suprenant, nos élus

Décision historique du Conseil régional

Les Anti LGV même le rail

LGV - Du nouveau au Caloy

le bras de fer entre les élus et la SNCF

Borloo prend le train en marche

Alain Rousset croise le fer

Le bassin orthézien oublié ?

Le tracé des 100 mètres d'Uchacq et Geloux

Geloux Détournement du tracé

Ajustements sur le tracé

TGV tout le monde descend

Tant d'inconnues dans le tracé

Protocole d'accord LGV

Le «pari» a du mal à passer

la LGV voté dans les Landes

Interview Hubert de Mesnil

Détails du tracé Landais

Un train dans un jeu de quilles

Le tracé Landais de la LGV décidé

le fuseau de 1.000 mètres

LUCBARDEZ-ET-BARGUES opposants LGV

Militants anti-LGV dans l'hémicycle

Les élus appellent un médiateur

Gérve des contrôleurs

Faut-il supprimer les TER?

Détails Roquefort - Marsan

La bande des 1000 mètres

Des voix contre les voies

Deux gares nouvelles

les grands travaux

Royal parle de racket

la voie Royal

Gaz à tous les étages

Le TGV déraille

Sarkozy s'en mêle

L'acte de foi

Décrt public

Ouverture obligatoire

La LGV combien ?

Décision partie II

Le projet partie I

Mam et la LGV

L comme LEA

L comme Laka L'est

L comme Liberté ou Lionel

Lionel nous écrit

Train d'opposants

Les limites du plan de relance

Retjons, le maire ...

LGV : Qui va payer?

Entre dans l'ére de la LGV

Le massif landais refuse d'être saigné

15.03.08 Création du dossier

Envoyer nous votre avis sur Saint-Justin.eu

retour

Saint Justin et la ligne LGV - Lgv Nous voulons un vrai débat démocratique

Nivelle-Bidassoa et le Cade ont lu avec attention les récentes positions de Michèle Alliot-Marie et d'Alain Rousset et développent à leur tour leurs arguments.

 

 Les militants anti-LGV, qui répondent aujourd'hui aux arguments d'Alain Rousset, ont organisé une marche de protestation le 14 juillet dernier entre Urrugne et Biriatou.  PHOTO ARCHIVES JIHANE BERGAOUI
Les militants anti-LGV, qui répondent aujourd'hui aux arguments d'Alain Rousset, ont organisé une marche de protestation le 14 juillet dernier entre Urrugne et Biriatou. PHOTO ARCHIVES JIHANE BERGAOUI

Le président du Conseil régional, Alain Rousset, avait développé ses arguments en faveur de la LGV (19 juillet) en réponse à une interview donnée par la députée Michèle Alliot-Marie dans nos colonnes (7 juillet).

C'est au tour des associations anti-LGV, Nivelle-Bidassoa et Cade, de réagir point par point, aux arguments de président de la Région socialiste.

Extraits.

 

1 Gain de temps : « peu significatif »

Alain Rousset ignore complètement que les écartements de rails sur le réseau ibérique et français sont différents. Dès qu'une liaison compatible supprimant les ruptures de charges à la frontière existera à Irun, les temps de parcours seront considérablement diminués surtout au sud d'Hendaye.

Dans ces conditions, le gain attendu de la ligne nouvelle sera effectivement dérisoire par rapport à l'existant modernisé. Le projet Bordeaux-Irun fait 70 km de plus que le trajet actuel. À partir de Dax les trains rouleront au maximum à 220 hm/h, d'où un gain de temps peu significatif.

2 Écologie : « Un TGV consomme 3 x plus »

Monsieur Rousset ne sait-il pas que le gain attendu des émissions des gaz à effet de serre d'ici à 2035, grâce au progrès technique dans le transport routier (hybridation, électrique…), est 10 fois supérieur à celui attendu du transfert modal sur le rail ? Ignore-t-il aussi qu'un train à 300 km/h consomme 3 fois plus d'énergie qu'à 200 km/h et que l'essentiel de l'énergie électrique pour la traction sera d'origine fossile pour les GPSO ?

3 Saturation de la ligne existante

Selon Alain Rousset, qui s'appuie sur les données du Conseil général de l'environnement (CGEDD) "le trafic sur la voie existante va être saturé dans quelques années. Tous les experts en conviennent." Les experts du cabinet Citec ou ceux de SMA Progtrans ne font pas partie des « experts » reconnus par M. Rousset.

Pourtant, leurs compétences sont unanimement reconnues, y compris par RFF. De plus le CGEDD, l'organisme" non partisan", auteur du rapport, a reculé de 10 à 15 ans la date initiale de saturation de la ligne existante (à 2030). S'appuyant sur les mêmes données fausses présentées par RFF lors des débats publics (rendant ceux-ci suspects voire illégitimes), il ne pouvait conclure différemment !

Concernant les nuisances des riverains de la ligne actuelle, Alain Rousset oublie de dire que la LGV ne se fera que si la ligne actuelle venait à être saturée. Les riverains souffriront donc des nuisances quoiqu'il advienne. Affecter sans délai les budgets prévus pour la ligne nouvelle à la ligne existante pour supprimer ces nuisances voilà la voie à suivre !

4 Sur la nécessité d'augmenter les TER

Actuellement les 19 TER quotidiens transportent en moyenne 40 passagers par train sur Bordeaux-Hendaye alors que leur capacité peut aller au-delà de 500. Avant de rajouter des trains, M. Rousset devrait d'abord trouver un moyen de remplir ceux qui circulent !

5 Bordeaux à 4 h 30 de Madrid, pour qui ?

C'est un" progrès considérable" pour M. Rousset. Mais un progrès pour qui ? Seulement 7,8 % des usagers du rail prennent le TGV (la classe la plus aisée). En Espagne ce chiffre est encore plus bas. Il ignore également le rapport du député Mariton, non remis en cause par les députés socialistes, d'où il ressort que les lignes" rentables" » ont déjà été construites. M. Rousset veut entraîner les Aquitains (et leurs générations futures sur le chemin du surendettement. 340 000 Aquitains vivaient sous le seuil de pauvreté selon l'INSEE en 2004. Comment Mr Rousset leur expliquera-t-il que la Région s'endette aussi lourdement dans des projets inutiles pour les profits de Vinci et d'une « élite circulatoire » ? La Grande Vitesse, avec un endettement de 50 ans à la clé, est-ce la priorité d'un président socialiste ? Au lieu de communiquer par presse interposée que le Président de Région organise un vrai débat démocratique avec les opposants. Un débat toujours promis, jamais obtenu !

mam et la lgv, michèle alliot marie contre la lgv de borloo elle préfère l'avion
Extrait du journal Article non signé ?

Désacord à Escaudes LGV : Actualité :

Lgv Nous voulons un vrai débat démocratique

 

Votre commentaire ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire sur cet article

Un mail pour Saint-JustinEcrire au webmaster

Les anti LGV face à Alain Rousset

 

 Le président du conseil régional a du faire les derniers mètres à pied.  photo J.-Y. I.
Le président du conseil régional a du faire les derniers mètres à pied. photo J.-Y. I.

Hier, la visite d'Alain Rousset sur le chantier du laminoir Beltrame à Tarnos a été troublée par une manifestation anti-LGV, forte d'une quarantaine d'opposants. Victor Pachon, leader des opposants a déclaré : « on est venu lui rappeler qu'on sait compter et que cela fera environ 5 000 euros par foyer fiscal, le tout pour gagner quelques minutes ». Le véhicule d'Alain Rousset a du stopper face au barrage des manifestants, qui l'ont conspué. Le président a effectué les derniers mètres à pied, félicitant les manifestants pour « leur accord avec Mme Alliot-Marie ». Il a précisé ne pas avoir sollicité les forces de l'ordre à propos de la manifestation anti LGV d'aujourd'hui à Bayonne.

J.-Y. I.

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 23.07.2011

Saint- Justin - LGV - Lgv Nous voulons un vrai débat démocratique