Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Dossier LGV

Relèvement de la TVA

Lgv en Béarn

Les nouveaux horaires

La gare TGV de Lucbardez

SNCF Mobilisation générale

Opposants LGV et censure

La SNCF modernise

700 hommes derrière ce puzzle

Tgv déraillement d'un train

Lgv le tracé optimisé

Trois nouvelles gares

Le tracé de la LGV arrêté

LGV : les 4 tracés à la loupe

Horaires de vos trains

F.G.V., faillite à grande vitesse

Un vrai débat démocratique

LGV, Avocat à grande vitesse

Roquefort soulagée

la LGV en vidéo virtuel

LGV Exigences incompatibles

LGV La défense de la fôret

60 Millions de plus

LGV un pas en avant

LGV et Cantonales

Et si on allait en Bearn

On embauche 1300 personnes

Intercommunale sur les rails

Après l'A65, le dossier des LGV

Tarifs SNCF 2,8% en plus

Qui veut gagner des millions

Tgv tacle d'Alain Rousset

LGV des emplois à la pelle

Brouillage sur le ligne

Toujours plus au Nord

89% de OUI à la LGV

Trafic sur le tracé LGV

La bande des 100 mètres

Les anti-LGV à Agen

Permis de construire

Toujours suprenant, nos élus

Décision historique du Conseil régional

Les Anti LGV même le rail

LGV - Du nouveau au Caloy

le bras de fer entre les élus et la SNCF

Borloo prend le train en marche

Alain Rousset croise le fer

Le bassin orthézien oublié ?

Le tracé des 100 mètres d'Uchacq et Geloux

Geloux Détournement du tracé

Ajustements sur le tracé

TGV tout le monde descend

Tant d'inconnues dans le tracé

Protocole d'accord LGV

Le «pari» a du mal à passer

la LGV voté dans les Landes

Interview Hubert de Mesnil

Détails du tracé Landais

Un train dans un jeu de quilles

Le tracé Landais de la LGV décidé

le fuseau de 1.000 mètres

LUCBARDEZ-ET-BARGUES opposants LGV

Militants anti-LGV dans l'hémicycle

Les élus appellent un médiateur

Gérve des contrôleurs

Faut-il supprimer les TER?

Détails Roquefort - Marsan

La bande des 1000 mètres

Des voix contre les voies

Deux gares nouvelles

les grands travaux

Royal parle de racket

la voie Royal

Gaz à tous les étages

Le TGV déraille

Sarkozy s'en mêle

L'acte de foi

Décrt public

Ouverture obligatoire

La LGV combien ?

Décision partie II

Le projet partie I

Mam et la LGV

L comme LEA

L comme Laka L'est

L comme Liberté ou Lionel

Lionel nous écrit

Train d'opposants

Les limites du plan de relance

Retjons, le maire ...

LGV : Qui va payer?

Entre dans l'ére de la LGV

Le massif landais refuse d'être saigné

15.03.08 Création du dossier

Envoyer nous votre avis sur Saint-Justin.eu

retour

Saint Justin et la ligne LGV - Le tracé de la LGV sera arrêté le 9 janvier 2012

Le projet de tracé définitif sera au menu d'un dernier comité de pilotage, début 2012. De Bordeaux à Toulouse et à Hendaye.

 

 L'atmosphère est désormais plus détendue entre le préfet Patrick Stefanini (au centre, ici au début du mois lors d'une réunion avec RFF) et les élus basques.  photo L. Déquier
L'atmosphère est désormais plus détendue entre le préfet Patrick Stefanini (au centre, ici au début du mois lors d'une réunion avec RFF) et les élus basques. photo L. Déquier

Patrick Stefanini, préfet d'Aquitaine, a indiqué hier que le prochain comité de pilotage du Grand Projet Sud-Ouest se tiendrait à Bordeaux le lundi 9 janvier prochain. Il s'agira de la dernière étape de validation à l'échelon régional du projet de tracé définitif qui sera ensuite transmis à Nathalie Kosciusko-Morizet. La ministre des Transports devrait approuver ou non le projet au printemps 2012, probablement avant l'élection présidentielle.

Une année serait alors nécessaire pour la réalisation, à l'échelon central et par le nouveau Conseil général de l'environnement et du développement durable, des études d'impact qui seront jointes à l'enquête d'utilité publique qui se déroulera dans le courant de l'année 2014.

 

 

Dans la meilleure des hypothèses, les travaux pourraient commencer en 2017 pour s'achever en 2022, à condition qu'un financement soit trouvé, ce qui est très loin d'être réglé.

L'épine basque

On sait que plusieurs points sont encore en débat sur les deux futures sections à grande vitesse en Aquitaine. La sortie de la ligne à Agen en direction de Montauban via un tunnel dans la commune de Layrac oudans la commune de Boé devrait être décidée à l'occasion d'une prochaine réunion, courant octobre, présidée par le préfet de région de Midi-Pyrénées. « Les arbitrages sont financiers et environnementaux », a indiqué Patrick Stefanini. La traversée du lieu dit La Ménagerie, à Xaintrailles - toujours en Lot-et-Garonne -, doit aussi être réglée. Mais c'est bien sûr vers le sud, entre Bayonne et Hendaye, que tous les regards sont encore tournés.

Le timing de la concertation sur les dernières propositions de tracé y sera distinct, puisque la population y sera sollicitée du 21 novembre au 3 décembre. « Nous avons pu ouvrir le dialogue avec les élus basques », s'est réjoui le préfet. Il faut dire que ceux-ci sont revenus satisfaits de leur entretien récent avec le secrétaire d'État aux Transports. La création d'un observatoire des trafics qui déterminera quand il sera nécessaire de construire une ligne nouvelle depuis Bayonne, a détendu l'atmosphère.

La ligne nouvelle pourrait finalement être construite en deux phases : avant et après Bayonne, comme on commence à l'accepter du côté de RFF, ce qui était inenvisageable il y a plusieurs mois… ou jamais construite au-delà de Bayonne, comme l'espèrent les opposants au projet au sud, qui jugent les 35 kilomètres de ligne nouvelle entre Bayonne et Hendaye (dont 14 en tunnel ou en tranchées couvertes) parfaitement inutiles.

Insertion paysagère

Les conclusions de l'observatoire éclaireront ultérieurement les décisions. D'ici là, le préfet aura transmis son projet de tracé définitif à Paris. Restent deux points de passage à préciser : l'entrée à Arcangues et l'arrivée sur la Bidassoa.

La quatrième et dernière phase de concertation avec le public qui s'ouvre partout du 10 au 29 octobre (début novembre en Pyrénées-Atlantiques) a pour objet de préciser au public les mesures d'insertion de la ligne envisagée, la localisation des rétablissements de voirie rendus obligatoires par la construction de la ligne, voire les modifications de périmètre de protection d'incendie dans les zones boisées. Comme pour les étapes précédentes, Réseau ferré de France a prévu 170 totems d'information installés dans les mairies qui les ont acceptés.

Rappelons que deux communes basques seulement avaient ouvert leurs portes à ces totems lors des étapes précédentes. Et que 9 000 personnes avaient au total participé, par mail ou par courrier, à la concertation précédente sur les tracés.

tgv lgv mam
Extrait du journal 06h00 Jean-Bernard Gilles

Désacord à Escaudes LGV : Actualité :

Le tracé de la LGV sera arrêté le 9 janvier 2012

 

Votre commentaire ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire sur cet article

Un mail pour Saint-JustinEcrire au webmaster

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 09.10.2011

Saint- Justin - LGV - Le tracé de la LGV sera arrêté le 9 janvier 2012