Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Dossier LGV

Relèvement de la TVA

Lgv en Béarn

Les nouveaux horaires

La gare TGV de Lucbardez

SNCF Mobilisation générale

Opposants LGV et censure

La SNCF modernise

700 hommes derrière ce puzzle

Tgv déraillement d'un train

Lgv le tracé optimisé

Trois nouvelles gares

Le tracé de la LGV arrêté

LGV : les 4 tracés à la loupe

Horaires de vos trains

F.G.V., faillite à grande vitesse

Un vrai débat démocratique

LGV, Avocat à grande vitesse

Roquefort soulagée

la LGV en vidéo virtuel

LGV Exigences incompatibles

LGV La défense de la fôret

60 Millions de plus

LGV un pas en avant

LGV et Cantonales

Et si on allait en Bearn

On embauche 1300 personnes

Intercommunale sur les rails

Après l'A65, le dossier des LGV

Tarifs SNCF 2,8% en plus

Qui veut gagner des millions

Tgv tacle d'Alain Rousset

LGV des emplois à la pelle

Brouillage sur le ligne

Toujours plus au Nord

89% de OUI à la LGV

Trafic sur le tracé LGV

La bande des 100 mètres

Les anti-LGV à Agen

Permis de construire

Toujours suprenant, nos élus

Décision historique du Conseil régional

Les Anti LGV même le rail

LGV - Du nouveau au Caloy

le bras de fer entre les élus et la SNCF

Borloo prend le train en marche

Alain Rousset croise le fer

Le bassin orthézien oublié ?

Le tracé des 100 mètres d'Uchacq et Geloux

Geloux Détournement du tracé

Ajustements sur le tracé

TGV tout le monde descend

Tant d'inconnues dans le tracé

Protocole d'accord LGV

Le «pari» a du mal à passer

la LGV voté dans les Landes

Interview Hubert de Mesnil

Détails du tracé Landais

Un train dans un jeu de quilles

Le tracé Landais de la LGV décidé

le fuseau de 1.000 mètres

LUCBARDEZ-ET-BARGUES opposants LGV

Militants anti-LGV dans l'hémicycle

Les élus appellent un médiateur

Gérve des contrôleurs

Faut-il supprimer les TER?

Détails Roquefort - Marsan

La bande des 1000 mètres

Des voix contre les voies

Deux gares nouvelles

les grands travaux

Royal parle de racket

la voie Royal

Gaz à tous les étages

Le TGV déraille

Sarkozy s'en mêle

L'acte de foi

Décrt public

Ouverture obligatoire

La LGV combien ?

Décision partie II

Le projet partie I

Mam et la LGV

L comme LEA

L comme Laka L'est

L comme Liberté ou Lionel

Lionel nous écrit

Train d'opposants

Les limites du plan de relance

Retjons, le maire ...

LGV : Qui va payer?

Entre dans l'ére de la LGV

Le massif landais refuse d'être saigné

15.03.08 Création du dossier

Envoyer nous votre avis sur Saint-Justin.eu

retour

Saint Justin et la ligne LGV - La grande vitesse et le reste

L'énorme dossier de la LGV Sud Europe Atlantique (Tours-Bordeaux, puis Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye) a reçu cet été deux très fortes impulsions : d'abord, pour la partie sud, le gouvernement a décidé de relancer les études sur la création d'une nouvelle ligne en Pays basque, précédemment bloquées par le secrétaire d'État aux Transports, Dominique Bussereau, à la demande de Michèle Alliot-Marie. Les dents grincent sur la Côte basque, mais Réseau ferré de France (RFF) va pouvoir continuer à travailler sur le choix des fuseaux du futur tracé entre Adour et frontière.

Gare de Canfranc  

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy a décidé du lancement de la deuxième phase de l'appel d'offres pour la section Tours-Bordeaux, en dépit des réticences de nombreuses collectivités locales qui se faisaient tirer l'oreille pour apporter leur écot. Ségolène Royal elle-même n'a pu éviter de faire voter la contribution de Poitou-Charentes à ce projet de 7 milliards.

C'est mi-décembre que les trois candidats présélectionnés pour la concession - Bouygues, Vinci et Eiffage - remettront leurs offres. Le choix des pouvoirs publics devrait intervenir trois mois plus tard. Ce ne sera pas ensuite une mince affaire pour le lauréat d'aller chercher sur les marchés financiers les milliards nécessaires au financement de cette liaison, dont la moitié devrait être à la charge du concessionnaire.

Sans attendre cette échéance, RFF prépare le terrain. D'ores et déjà, toutes les maisons situées sur le futur tronçon Angoulême-Bordeaux ont été achetées, les négociations se poursuivant pour les entreprises et les terres agricoles. L'établissement a par ailleurs donné le coup d'envoi du processus de fouilles archéologiques, préalable au démarrage des travaux, qui devrait avoir lieu tout le long de ce tronçon pendant dix-huit mois.

Il n'y a pas que le TGV. Sur les voies anciennes existantes, souvent vétustes, RFF entame un vaste programme de travaux, dont une partie s'insère dans le contrat de projet État-Région. L'établissement renforce ainsi l'actuelle liaison Bayonne-Hendaye. Il va construire un nouveau pont sur l'Adour. Il va améliorer la signalisation du tronçon Dax-Bayonne (60 millions), afin d'augmenter le cadencement des trains sur cette section. Il va lancer la rénovation de la voie Bayonne-Cambo, rassurant pour quelque temps au moins les usagers de la liaison Bayonne-Saint-Jean-Pied-de-Port. RFF va aussi engager l'amélioration de la ligne Pau-Oloron et de la voie Oloron-Bedous en vallée d'Aspe. Ce dernier chantier, financé par le seul Conseil régional, constituera peut-être la première étape de la remise en service de la ligne Oloron-Canfranc, désaffectée depuis des années.

Canfranc, terminus de l'oubli

Dossier LGV LGV : Actualité :

 La ligne LGV La grande vitesse et le reste

Le maillage du réseau RFF de notre région a souffert depuis plus de 30 ans déjà des fermetures de gare ...

Aujourd'hui on n'est plus dans la politique du tout par la route et ce malgré la construction de l'A65 et son prolongement vers Saragosse ...

Retournera t'on demain vers un réseau de chemin de fer au service des déplacements de la population ...

Exemple : Pourquoi ne pas essayer de maintenir une liaison TER de Roquefort à Mont de Marsan (de la future gare TGV vers Mont de Marsan)

 

Ecrire au webmaster

Envoyer un commentaire sur cet article

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin 2007 Charte de bonne conduite Mise jour le 10.12.2011

Saint- Justin - LGV - La grande vitesse et le reste