Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Mort d'un cinéma, assasinat de la culture

Le cinéma n'est pas mort

La graine et le mulet

La culture a aussi sa place ?

Le cinéma de village

Morcenx Un bon Bilan

Dix ans de ciné folie

Le cinéma fait peau neuve

Du ciné plein les yeux

Année faste pour le cinéma

 

Actualités diverses

le Marsan à l'horizon 2030

La zone euro

Sortir de l'euro

Replanter de d'avoine

Les maires en panne

Notre compétence première

l'inflation + 2,1%

Qui va payer ?

Victoire pour Ikea

C'est l'Atlantide sud. . .

Non à Atlantisud

Peur sur la ville

Les projets Atlantisud, Ikea

les Mirages F1 rentrent de Libye

Portrait Valérie Cohou

Démographie en aquitaine

Bascule vers la TNT

Saint-Luc le grand truc

Mort à Saint-Justin

Les mariages forcés

Moules frites

Taxés plus pour payer plus

Optimiste pour les Landes

la route de la transhumance

Coup de gueule du 11 septembre

La révolte des abeilles

Les palombières en effervecences

Piqures de guêpe, frelons, abeille

Un nid de frelons asiatiques

Nouveaux arrêtés préfectoraux

Une vie après la mort

le canard se cuisine

Prison pour Jean-Marc Boine

30% d'avions en plus

Malaise et suicide à ONF

les fêtes de Douzvielle

Mourrir pour la forêt des Landes

Nettoyer la fôret

Gaz plus 20% en un an

Les gentils et les méchants

Supermarché menacé

Plus de radars mobiles

Cassé par le conseil d'état

Un corps dans la Douze

Justice sociale

Covoiturage

Caprice du ciel

Un primtemps trés sec

Supermarché recalé

Le Grand Moun

Accident de poids lourd

La fable du gaz et du ..

Le nématode menace la forêt

Passage à la TNT

Mystère de l'empoisonneur

Les anciennes du Gabardan

Elections cantonales

Menace sur le stade Montois

Accident de poids lourd

L'incapacité est un scandale

Intercommunale sur les rails

Entente sur les prix

Ramassage scolaire

Résilier Orange

Téléphone Orange

Un supermarché de trop

Contribution économique territoriale

Tractations sous la table

PLU & Supermarché

PLUIE de recours

Le loto de pôle emploi

On extermine les chats

1500 euros pour Klaus

Peur à Saint-Justin

Nouveaux radars automatiques

Pas de pénurie Landaise

La fôret Landaise

La guerre des chiffres

Stations fermées

Pénurie de carburant

Réforme des retraites

Stop, sens interdit

Visite de la ferme"

Deux supermarchés !!

500.000 Euros pour la salle

scolytes La double peine

Incendie dans les landes, 167ha

Feu vert pour hypermarché

Méchoui de sanglier

Risque d'incendies

Electricité 4% d'augmentation

Augemntation substancielle de

la Taxe d'habitation

la FERIA de Douzvielle

scolytes Le fléau

Hypermarché, les travaux ont c..

La maquette du Cora

Inquiètude dans le bourg

Storim VS Leclerc

Nouveau commerce

budgets municipaux à revoter

Budgets insincères

Le programme de la foire

Deux Maisons Médicales

Y a t'il diffamation ?

Un pavé dans la vitrine

Alerte météo 30 Mars

Au bonheur des dames

Budget "prudent et raisonné"

Tous les résultats second tour

Régionales 2010 second tour

Régionales 2010 1er tour

Saint-Justin au féminin

Un an et toutes ses dents

Esprit du service public

Danger de mort

Organisateurs de loto poursuivis

Agression à Saint-Justin

Distributeur de billets

L'état de la voirie

Trottoir et mâchoire brisée

Le conducteur décède

Taxes locales à la hausse

Taxe professionnelle

Défibrilateur c'est quoi ?

La Poste devient une S.A.

La Bastide d'Armagnac

Pharmacies dans le rouges

Journée TER découverte

Marché Nocturne

La guerre de 100 ans

Vide greniers

Les CHEMINART Font étape

Le club de l'Âge d'or redémarre

Roquefort

Gaz à tous les étages

Gabaret

Les élus votent 14 non 1 oui

Marché de producteurs

Le marché du dimanche

La Maison de la santé est ouverte

 

Dossier A65

Voir le dossier A65

Saint Justin et le cinéma : La culture a aussi sa place en milieu rural

Le Pays Landes de Gascogne se porte candidat auprès de l'État pour obtenir le financement de plusieurs projets et soutenir le dynamisme culturel dans le département.

 

 Numériser les cinémas, un projet vital pour les six salles indépendantes du territoire. « Investir le champ de la culture, c'est un pari original que nous avons décidé de saisir », précise Bruno Rouchaleou, ici à Sabres.  Photo Nicolas le lièvre
Numériser les cinémas, un projet vital pour les six salles indépendantes du territoire. « Investir le champ de la culture, c'est un pari original que nous avons décidé de saisir », précise Bruno Rouchaleou, ici à Sabres. Photo Nicolas le lièvre

La culture, source d'innovation et de cohésion sociale en milieu rural ? Bernard Rouchaleou, président du Pays Landes de Gascogne, n'est plus à convaincre. En sera-t-il de même pour la commission qui étudiera le dossier de candidature du Pays à un pôle d'excellence rurale (PER) ? La réponse en janvier 2011. Le Pays pourrait en tout cas recevoir à ce titre un financement partiel de la part de l'État pour des projets de développement : rénover des salles de cinéma, aménager des espaces culturels, créer des infrastructures pour accueillir les artistes sur le territoire…

Le 12 octobre dernier, les présidents des onze communautés de communes du Pays Landes de Gascogne ont passé en revue les différents projets, pour finaliser le dossier de candidature.

 

Pérenniser les structures

Une salle de spectacle à Luxey, une autre à Villeneuve-de-Marsan, une Maison de la culture pour Morcenx, ou encore la numérisation des cinémas de Bazas, Captieux, Labouheyre, Sabres, Morcenx ou Roquefort : les projets d'aménagements culturels ne manquent pas sur le territoire.

Leur financement, par contre, est beaucoup plus problématique. D'où l'idée d'inscrire ces projets dans le cadre d'une candidature à un pôle d'excellence rurale. Ce n'est pas la première fois que le Pays Landes de Gascogne postule à ce type de programme. « Notre première candidature, en 2006, portait sur des projets de développement plus classiques en milieu rural, notamment pour favoriser le commerce de proximité et l'aide à la personne. On avait pu financer l'hôtel social de Morcenx, plusieurs maisons médicales, un centre intercommunal à Roquefort... Investir le champ de la culture, c'est un pari original que nous avons décidé de saisir. On dit souvent qu'au cœur des Landes, le Pays manque de vie. C'est une idée reçue à laquelle je n'adhère pas. Penser cela, ce serait ignorer le tissu culturel qui existe déjà : de nombreux festivals, des troupes de théâtre, des groupes de musique, des salles de cinéma indépendantes… L'objectif principal est donc de pérenniser les structures déjà existantes. Ensuite, nous avons besoin de créer quelques structures à des endroits où il y a vraiment un besoin matériel : c'est le cas, par exemple, pour Luxey. »

Créer du lien social

Sur le territoire des onze communautés de communes qui composent le Pays Landes de Gascogne, la moyenne est de 500 habitants par commune. Proposer plus de spectacles, de concerts, bref d'occasions de sortir, cela pourrait inciter de nouvelles familles à s'installer, tout en créant du lien social.

Bernard Rouchaleou est conscient que le développement du territoire passe par l'attractivité : « Dans les années 70, le territoire se désertifiait. Il fallait trouver des pôles d'attractivité, pour donner envie aux gens de s'installer dans la région. On a fait de gros progrès en matière d'habitat, d'aménagement des centres-bourgs, d'aide à la petite enfance, d'accessibilité à la santé. Alors pourquoi pas la culture ? Ces projets ne sortent pas d'un chapeau, ils sont le résultat de 30 ans de processus volontariste. L'objectif, c'est de pouvoir dire à l'État, voilà, nous avons un projet global cohérent, qui tient la route. Il faut aussi penser que ces aménagements permettront de créer des emplois. » L'attractivité d'un territoire est à ce prix.

Extrait du sud Ouest 2 novembre 2010 06h00 | Par Arnauld bernard

Polèmique et politique autour de la culture Actualité cinéma :

La culture a aussi sa place en milieu rural

Saint-Justin on Facebook

 

Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire à publier ici

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

Qui a tué le cinéma de Roquefort ?

L'absence de culture nuit à la santé mentale

Il n'y a aucune contre-indication médicale à la culture et l'enrichissement par la culture des électeurs.

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 11.11.2010

Saint- Justin - le cinéma - La culture a aussi sa place en milieu rural