Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Développer Actualités diverses

 

Tourisme - Sorties

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Solidarité - Social

Les Restos du coeur inquiets

L'appel d'Olivier Berthe

Chapeau bas

Je vis grâce aux dons

Niches fiscales

Bénévoles malgré la crise

le système nous broie

la faillite politique

De plus en plus pauvres

La précarité énergétique

Déclaration d'élus

Une véritable catastrophe

les raisons de la colère

La crise alimentaire

en dessous de la réalité

13,5% de la population

La révolte des abeilles

Persil lave plus blanc

Les supermarchés et l'emploi

Dignité et considération

Collecte alimentaires

Les émeutes de la faim

3,6 Millions de mal logés

mourir à St-Justin

Olivier Besancenot

Eric CANTONA

La 26eme campagne

la population sensible

le Conseil général voit rouge

Maraude d'été

K.O. debout mais ...

Les enfoirés cambriolés

Emmaus en grêve

les restos du coeur lancent une ...

Collecte dans les supermarchés

Carnaval aux Restos du coeur

925 euros pour les Restos du coeur

CIAS : Poisson d'avril ?

Le bon bilan du CIAS

Les restos donnent de la voix

Tout sur les horaires

Déjeuner avec Adrianna Karembeu

Gabaret dans la discrétion

Les Restos du coeur sont anxieux

La grande collecte

Dépassé par la crise

La précarité (11/2008)

La page des restos

Dossier A65
Le dossier LGV TGV LGV

Saint Justin : Leclerc passe, Storim recalée

La CNAC a donné son feu vert pour le projet du Leclerc à Saint-Pierre du Mont mais refusé celui de Cora à Haut-Mauco.

 

 Le projet Storim à Haut-Mauco (en haut) restera peut-être dans les cartons, à l'inverse de celui de Leclerc à Saint-Pierre-du-Mont.  reproductions « sud ouest »
Le projet Storim à Haut-Mauco restera peut-être dans les cartons, à l'inverse de celui de Leclerc à Saint-Pierre-du-Mont. reproductions ci-dessus « sud ouest »

 

Stuppeur hier matin à Mont-de-Marsan. Du jamais vu en terre commerciale. La Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) a validé le projet du Grand Moun à Saint-Pierre-du-Mont et recalé le projet Storim CORA Cap de Gascogne à Haut-Mauco.

Dans 9 cas sur 10, la CNAC suit l'avis de la CDAC (Commission départementale d'aménagement commercial). Elle a dérogé à cette règle après avoir entendu les porteurs de projet mercredi après-midi. Les motivations de ces deux décisions seront livrées dans un second temps, d'ici à deux mois. Elles sont d'ores et déjà très attendues.

On a pris une pêche dans la gueule

Le plus gros sponsor Ce n'est un secret pour personne que Storim est le plus gros sponsor ... Lire, voir la suite en savoir plus ...

À l'automne, l'un après l'autre, les deux projets de zones commerciales avaient obtenu l'aval de la CDAC. Déjà, à l'époque, on avait observé des disparités entre les deux. Le projet à Haut-Mauco porté par la Storim était passé de justesse avec, sur 10 votants, 6 voix pour, 3 contre et une abstention. Le projet du duo Bernard Bornancin - Philippe Jacquemain avait lui réussi un carton plein.

« Une vraie surprise »

Cet épisode fait dire à un bon connaisseur du dossier : « La décision de la CNAC est à la fois surprenante et prévisible. » Une autre disparité peut être pointée. Sept recours (devant la CNAC) avaient été déposés contre le projet Storim. Ils émanaient notamment d'Intermarché et Super U, des Rocadiers du Marsan (un collectif de commerçants de la galerie marchande de l'actuel Leclerc), de l'Union des commerçants et artisans montois (Ucam), de l'association En toute franchise…

Le Grand Moun s'en était sorti avec trois recours seulement. De l'Ucam et d'En toute franchise mais aussi de la Storim elle-même.

Ces signes avant-coureurs n'empêchaient pas les promoteurs du projet de Haut-Mauco d'avoir confiance. Pour Henri Fouillade, le patron de la Storim, la décision de la CNAC apparaît alors comme « une vraie surprise ». Il n'en dira pas plus. Ou tellement peu. « Attendons un peu, c'est trop frais. On doit analyser la situation et on n'a pas encore les attendus. »

Même quasi-silence radio chez le maire de Haut-Mauco. « Je n'ai pas envie de commenter. » Pierre-Noël Ithurralde annonce une conférence de presse pour aujourd'hui. « Après réflexion. »

La suite au tribunal ?

Évidemment, Jean-Pierre Jullian est plus prolixe. « C'était un peu stressant tout ça mais nous sommes particulièrement satisfaits. Le travail, sérieux, qui a été fait, paye. »

Bernard Bornancin, associé à Philippe Jacquemain, a donc remporté une partie qu'il a pourtant débutée avec du retard. Au-delà de la qualité comparée des deux projets, son entregent local lui avait permis d'obtenir une meilleure note en CDAC. Mais ce poids sur notre territoire est-il transposable à Paris ? Doit- on plutôt pencher pour une lutte nationale entre Leclerc et Cora ? Cora voulait faire de Haut-Mauco un poste avancé pour sa conquête du grand Sud. L'enseigne nordiste prévoit en effet d'implanter sept magasins entre Bordeaux et Marseille. Leclerc, bien mieux implanté au sud de la Garonne, souhaite maintenir ses positions. C'est donc lui qui a emporté le morceau.

Désormais que peut espérer la Storim ? À compter d'hier, 10 mars, elle a deux mois pour contester la décision de la CNAC devant le tribunal administratif. C'est en tout cas ce que prévoit l'article L 752 du Code du commerce. Pour représenter son projet en CDAC, elle doit attendre un an.

Quant au projet Grand Moun, à l'instar de ce que s'apprête à faire En toute franchise, il est aussi attaquable dans les deux mois qui viennent devant le tribunal administratif. En attendant, à Saint-Pierre-du-Mont, le plan local d'urbanisme permettant l'aménagement de la zone n'avait pas été l'objet de recours et le permis de construire a été déposé le 9 février dernier. Premier coup de pioche probablement avant la fin de l'année.

40 000 et 38 000 faisaient 78 000

Le Grand Moun, c'est 40 000 m2 de surface commerciale à Saint-Pierre-du-Mont Lire, voir la suite en savoir plus ...

Y aura t'il un intermarché à Saint-Justin, pas si sur ...
Extrait du Journal le Sud Ouest11 mars 2011 06h00 | Par Jean-François renaut

 

Actualité  :

Leclerc passe, Storim recalée

 

Votre avis publier ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire à publier ici

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

La république bananière....

Franchement nous vivons dans une république bananière....

Il suffit que leclerc et ses relais passent un coup de fil à l'elysée OU dans les ministère pour que ca marche...

Le projet de storim (repris par des promoteurs parisiens serieux) pouvaient nous apporter des centaines d'emploi Leclerc ne va RIEN faire: ils veulent juste rester seul sur la zone et garder des prix beaucoup plus chers: ils ont déja le monopole !

Comment explique t'on que leclerc avait déja déposé leur permis de construire il y a plus d'un ans ? Comment expliquer que leclerc n'ait pas fait plus de lobbyiing que cela pour ce projet?
1) car ils savaient à l'avance qu'ils gagneraient (république des copains)
2) Car ils s'en foutent puisque'ils ne vont rien faire !
Les grands perdants sont les montois La France est une République bananière, c'est pas la peine de critiquer la corruption dans les pays arabes alors que nous on est parfait.

Fred

Oui pour Grand Moun,

 

La Commission nationale d'aménagement commercial vient de faire connaître sa décision. Elle avalise le projet Bornancin-Jacquemain à Saint-Pierre-du-Mont (le Grand Moun) mais rejette celui porté par Storim à Haut-Mauco. Les motivations de la commission seront connues dans un deuxième temps.

Non pour Cap de Gascogne

Reste que cette décision contrastée va faire couler de l'encre sur l'agglomération montoise. Dans les deux cas, il s'agit de projets tournant autour de 40 000 m2 de surface commerciale.

10 mars 2011 12h46

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 15.03.2011

Saint- Justin -  Leclerc passe, Storim recalée