Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Actualités diverses

le Marsan à l'horizon 2030

La zone euro

Sortir de l'euro

Replanter de d'avoine

Les maires en panne

Notre compétence première

l'inflation + 2,1%

Qui va payer ?

Victoire pour Ikea

C'est l'Atlantide sud. . .

Non à Atlantisud

Peur sur la ville

Les projets Atlantisud, Ikea

les Mirages F1 rentrent de Libye

Portrait Valérie Cohou

Démographie en aquitaine

Bascule vers la TNT

Saint-Luc le grand truc

Mort à Saint-Justin

Les mariages forcés

Moules frites

Taxés plus pour payer plus

Optimiste pour les Landes

la route de la transhumance

Coup de gueule du 11 septembre

La révolte des abeilles

Les palombières en effervecences

Piqures de guêpe, frelons, abeille

Un nid de frelons asiatiques

Nouveaux arrêtés préfectoraux

Une vie après la mort

le canard se cuisine

Prison pour Jean-Marc Boine

30% d'avions en plus

Malaise et suicide à ONF

les fêtes de Douzvielle

Mourrir pour la forêt des Landes

Nettoyer la fôret

Gaz plus 20% en un an

Les gentils et les méchants

Supermarché menacé

Plus de radars mobiles

Cassé par le conseil d'état

Un corps dans la Douze

Justice sociale

Covoiturage

Caprice du ciel

Un primtemps trés sec

Supermarché recalé

Le Grand Moun

Accident de poids lourd

La fable du gaz et du ..

Le nématode menace la forêt

Passage à la TNT

Mystère de l'empoisonneur

Les anciennes du Gabardan

Elections cantonales

Menace sur le stade Montois

Accident de poids lourd

L'incapacité est un scandale

Intercommunale sur les rails

Entente sur les prix

Ramassage scolaire

Résilier Orange

Téléphone Orange

Un supermarché de trop

Contribution économique territoriale

Tractations sous la table

PLU & Supermarché

PLUIE de recours

Le loto de pôle emploi

On extermine les chats

1500 euros pour Klaus

Peur à Saint-Justin

Nouveaux radars automatiques

Pas de pénurie Landaise

La fôret Landaise

La guerre des chiffres

Stations fermées

Pénurie de carburant

Réforme des retraites

Stop, sens interdit

Visite de la ferme"

Deux supermarchés !!

500.000 Euros pour la salle

scolytes La double peine

Incendie dans les landes, 167ha

Feu vert pour hypermarché

Méchoui de sanglier

Risque d'incendies

Electricité 4% d'augmentation

Augemntation substancielle de

la Taxe d'habitation

la FERIA de Douzvielle

scolytes Le fléau

Hypermarché, les travaux ont c..

La maquette du Cora

Inquiètude dans le bourg

Storim VS Leclerc

Nouveau commerce

budgets municipaux à revoter

Budgets insincères

Le programme de la foire

Deux Maisons Médicales

Y a t'il diffamation ?

Un pavé dans la vitrine

Alerte météo 30 Mars

Au bonheur des dames

Budget "prudent et raisonné"

Tous les résultats second tour

Régionales 2010 second tour

Régionales 2010 1er tour

Saint-Justin au féminin

Un an et toutes ses dents

Esprit du service public

Danger de mort

Organisateurs de loto poursuivis

Agression à Saint-Justin

Distributeur de billets

L'état de la voirie

Trottoir et mâchoire brisée

Le conducteur décède

Taxes locales à la hausse

Taxe professionnelle

Défibrilateur c'est quoi ?

La Poste devient une S.A.

La Bastide d'Armagnac

Pharmacies dans le rouges

Journée TER découverte

Marché Nocturne

La guerre de 100 ans

Vide greniers

Les CHEMINART Font étape

Le club de l'Âge d'or redémarre

Roquefort

Gaz à tous les étages

Gabaret

Les élus votent 14 non 1 oui

Marché de producteurs

Le marché du dimanche

La Maison de la santé est ouverte

 

Dossier A65

L'après A65

On a attendu 40 ans la Pau-Bordeaux

Miracle à Pouydesseaux

L'autoroute Bordeaux-Pau

l'agglo ou le piémont

Olivier de Guinaumont

Contre la mise à péage

Naissance sur l'A65

La future route Pau-Oloron

A65 pas de cadeaux

Coopération intercommunale

Cinq accidents en 24 h

Camion renversé et route bloquée

L'A65 coupée

33 mois de travaux

A65 La bataille sans fin

Un accord foncier

A propos du Béarn

L'autoroute A65 a été fermée

Rentabilité A65

Accident sur l'A65

Pause dans les travaux

Le débat relancé

Partenariat avec les chasseurs

Stop à la polémique

Réductions de vitesse

Réductions de tarif

RN10 Péage pour les landais

Le plein d'espoir

A65 Aire sur Adour SUD

A65 Baisse de tarif

Après l'A65, le dossier des LGV

Le barreau du Caloy

Tarifs au 01 février 2011

RN10 à Péage

Un pont sur la rocade

C'était avant l'A65

A65 Interdiction

l'A65 Tarifs du péage

l'A65 pas le 14 décembre

Téléthon sur l'A65

Liaison A65-A89

Retard à l'allumage A65

J-30 Ouverture A65

Du nouveau au Caloy

Sur la route de l'emploi

Le Fil D'aliénor N°8

Bostens, lot de consolation

L'A65 sur les cartes

l'A65 conduit à Compostelle

Enquête A65

A65 Ouverture le 14

Saint Justin : Grosses craintes sur la voirie

Voirie : La mâchoire brisée sur le trottoir troué. Marie-Rose Jamorski entend bien se battre malgré la réponse étonnante de l'assureur de la ville. Partager sur Facebook

 

Nid de poule et trottoirs dangeureux à saint-justin aussi ... lire

Lors du dernier Conseil communautaire tenu à Maillas, Daniel Rozier, qui a en charge la voirie communautaire, est revenu sur la réception des travaux récemment effectués autour de Saint-Justin. La commission a émis plusieurs réserves, tout en sachant que l'intense trafic des camions de bois n'arrangeait pas les choses.

Les travaux de débardage soumettent en effet les ponts à des charges pour lesquels ils ne sont pas prévus. « C'est une catastrophe », diront même certains délégués alors que les chantiers forestiers semblent être de moins en moins déclarés en mairie. Une demande commune de tous les maires devrait être rédigée et expédiée aux sociétés exploitantes afin de les rappeler à leurs obligations.

 

Extrait partiel du sudOuest du 04 février 2010
Auteur : Jean-Marie Tinarrage

Voir dans le même articleLa suite du même article

 

VOIRIE. Le 16 décembre, Marie-Rose Jamorski n'a pas vu le nid-de-poule sur un trottoir. La chute a été violente.

 

deux mois après l'accident, Marie-Rose Jamorski est contrainte au régime liquide ou mou. Au menu : soupes, pain de mie, steaks hachés... Et surtout, les douleurs sont toujours là, ainsi que la fatigue. « J'ai mal au coccyx, au genou qui n'a pas été opéré...
Deux mois après sa chute sur un trottoir troué, Marie-Rose Jamorski souffre toujours. (photo pascal bats)

C'était le 16 décembre dernier. Comme d'habitude depuis le décès de son époux, Marie-Rose Jamorski, 75 ans, part faire ses courses.

Après avoir rempli son panier, elle se dirige sur le chemin de retour. « Je marchais lentement », explique la septuagénaire qui n'est pas récompensée de sa prudence : ne voyant pas le cratère au milieu du trottoir , elle chute de tout son long.

Déjà handicapée du genou et porteuse d'une prothèse, la dame ne parvient pas à se rattraper : le visage cogne le bitume, mais aussi le dos, les jambes...

« Mon menton saignait, j'avais l'impression d'avoir le visage tout de travers », explique-t-elle. « Pendant quinze jours, j'ai cru que j'allais perdre mes dents. »

Les secours évacuent Mme Jamorski aux urgences. On lui recoud le menton, radio, scanner : elle souffre d'une fracture de la mâchoire. Cinq jours d'ITT, concluent les urgences. « Le médecin m'a dit que ce n'était pas opérable, parce qu'il me manque des dents ».

Du coup, presque deux mois après l'accident, Marie-Rose Jamorski est contrainte au régime liquide ou mou. Au menu : soupes, pain de mie, steaks hachés... Et surtout, les douleurs sont toujours là, ainsi que la fatigue. « J'ai mal au coccyx, au genou qui n'a pas été opéré... Et encore, j'ai eu de la chance que la prothèse ne saute pas. Avant l'accident, je ne prenais plus de médicaments, j'étais bien. Là rien ne va plus. »

« J'attaque la Ville »

Meurtrie dans sa chair, et gênée dans son quotidien, Mme Jamorski, qui vit seule , se sent « obligée d'attaquer la Ville ». « Ce n'est pas une petite affaire », explique-t-elle. Quelques jours après sa chute, elle prend sa plume bleue pour écrire à Geneviève Darrieussecq et l'informer de la procédure envisagée.

« Je suis profondément désolée de l'accident qui vous est arrivé et je vous souhaite le meilleur rétablissement possible », répond madame le maire, conseillant à la septuagénaire de demander assistance auprès du CCAS CIAS pour le portage des repas et une aide ménagère à domicile. Geneviève Darrieussecq fait également suivre le courrier à l'assureur de la Ville, et aux services techniques « afin de juger si des travaux d'urgence s'imposent au niveau du lieu où vous avez chuté. »

Pot de terre ?

« Mes voisines me le disent : c'est le pot de terre contre le pot de fer mon affaire », souffle Mme Jamorski qui entend saisir un avocat, en plus de l'assistance juridique de sa mutuelle.

La réponse de l'assureur de la Ville ne tarde pas, déployant un argumentaire étonnant : « En droit administratif, on ne retient pas le défaut d'entretien normal de la chaussée lorsque la défectuosité est correctement apparente. Il en est de même si celle-ci était inconnue ni ne pouvait être prévue (NRDL par la mairie), ou était connue de l'usager. » Bref : une réponse d'assureur qui assure contre tout, sauf contre ce qui vous arrive.

Pas grave. Marie-Rose Jamorski entend bien se battre. Pour le principe. « Cela ne me serait jamais arrivé quand mon mari était vivant : il m'emmenait partout », souffle-t-elle.

Extrait partiel du journal le sud Ouest du 08 Février 2010         Auteur : aude ferbos
a.ferbos@sudouest.com

 

Actualité  :

Grosses craintes sur la voirie

Saint-Justin on Facebook

 

Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire à publier ici

Leçons à retenir donc :

Avant de tomber sur un trottoir, qui n'est pas le votre, assurez-vous que la mairie a bien été informée de l'existence d'un défaut d'entretien normal de la chaussée.

Assurez-vous, à contrario, que le défaut n'est pas correctement apparent.

Assurez-vous enfin que vous n'étiez pas au courant de ce défaut d'entretien. Sous entendu vous êtes tombé expressément.

Que faire ?

Pour l'habitant ou le propriétaire signaler en mairie l'existence d'un défaut d'entretien normal de la chaussée.

Pour les victimes, faire attention aux délais de prescription qui est très court, faire saisir le tribunal par votre mutuelle la CPAM ou tout autre assurance de défense en justice.

Mon avis personnel

Je ne suis pas convaicu qu'une femme de 75 ans tombe volontairement juste pour que les journaux et autres médias fassent parler d'elle.

La réalité tient à mon avis à la règle du faire toujours moins cher, celle qui tire la socièté vers le fond du trou (dans le trottoir).

Il va être temps qu'on fasse une socièté humaniste plutôt que capitaliste.

Votre Webmaster

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

compteur de visites
Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 10.02.2010

Saint- Justin -  Grosses craintes sur la voirie