Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Développer Actualités diverses

 

Tourisme - Sorties

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Solidarité - Social

Les Restos du coeur inquiets

L'appel d'Olivier Berthe

Chapeau bas

Je vis grâce aux dons

Niches fiscales

Bénévoles malgré la crise

le système nous broie

la faillite politique

De plus en plus pauvres

La précarité énergétique

Déclaration d'élus

Une véritable catastrophe

les raisons de la colère

La crise alimentaire

en dessous de la réalité

13,5% de la population

La révolte des abeilles

Persil lave plus blanc

Les supermarchés et l'emploi

Dignité et considération

Collecte alimentaires

Les émeutes de la faim

3,6 Millions de mal logés

mourir à St-Justin

Olivier Besancenot

Eric CANTONA

La 26eme campagne

la population sensible

le Conseil général voit rouge

Maraude d'été

K.O. debout mais ...

Les enfoirés cambriolés

Emmaus en grêve

les restos du coeur lancent une ...

Collecte dans les supermarchés

Carnaval aux Restos du coeur

925 euros pour les Restos du coeur

CIAS : Poisson d'avril ?

Le bon bilan du CIAS

Les restos donnent de la voix

Tout sur les horaires

Déjeuner avec Adrianna Karembeu

Gabaret dans la discrétion

Les Restos du coeur sont anxieux

La grande collecte

Dépassé par la crise

La précarité (11/2008)

La page des restos

Dossier A65
Le dossier LGV TGV LGV

Saint Justin : Grand Moun : Bornancin sort de son silence

Le patron de Leclerc évoque la décision de la CNAC et les commentaires qui l'ont suivie, dévoile des noms d'enseignes, évoque le devenir de l'hypermarché actuel.

 

 La zone commerciale va s'étendre sur 40 000m2 de surface commerciale à St Pierre du Mont (40)
La zone commerciale va s'étendre sur 40 000m2 de surface commerciale à St Pierre du Mont (40)

Il faut entendre Bernard Bornancin parler du Grand Moun. Son œil brille, sa voix mêle enthousiasme et détermination.

Le commerçant a réussi pas mal de choses dans sa vie professionnelle mais le projet du Grand Moun constituera l'apothéose de sa carrière, quelque chose comme un bâton de maréchal.

Rien ne s'oppose désormais à ce qu'il le mène à terme. La Commission départementale d'aménagement commercial (CDAC) a donné son feu vert, la Commission nationale (CNAC) aussi.

 

Le Plan local d'urbanisme de la commune de Saint-Pierre est désormais conforme, le permis de construire a été déposé… Dans le même temps, le projet concurrent de la Storim à Haut-Mauco, recalé par la CNAC, est k.-o. debout.

Avant de prendre quelques jours de vacances, les premières depuis plus d'un an, Bernard Bornancin donne les dernières nouvelles du front.

« Sud Ouest ». Pouvez-vous nous éclairer un peu plus sur les détails du projet ?

Bernard Bornancin. Le Grand Moun, c'est 39 000 m² de surface de vente pour 72 000 m² de surface construite. Autour de l'hypermarché Leclerc qui est le poumon de l'histoire, il y aura une galerie de 50 boutiques et au total, sur la zone, environ 75 activités. Entre 18 000 et 20 000 m² dont 7 600 d'hypermarché seront déplacés de la zone actuelle.

Vous pouvez donner quelques noms d'enseignes ?

Décathlon et Intersport qui sera déplacé, un espace culture, Darty, Quick, Hippopotamus… Je ne dirai rien sur les autres enseignes, on est en cours de négociation. Je confirme qu'il n'y aura pas de cinéma. En terme de parking, ce n'est pas pratique et ce serait ridicule de se mettre en concurrence avec le centre-ville.

En quoi le projet sera-t-il innovant ?

On veut en faire un lieu de vie, pas seulement de consommation. Nous avons repéré au GPS, 1 350 arbres que nous allons conserver le long de la voie ferrée, en périphérie mais aussi au cœur de la zone. On rajoutera 1 400 sujets supplémentaires. On avait à l'époque parlé de photovoltaïque sur les toits, on a renoncé. Ce n'est pas pratique et on n'en a pas plus besoin que ça. On proposera également 1 000 m2 de garderie-espace jeux ou un drive à l'emplacement actuel d'Intersport.

Quel est le calendrier ?

Dans six mois, à compter du 4 avril, le permis de construire sera instruit. Les études de sol ayant été faites, les géomètres étant déjà passés, les travaux pourront alors démarrer. Il y en aura pour 18 mois normalement. L'ordre d'apparition des enseignes sera lié aux accès. On ne va pas ouvrir si tout n'est pas propre.

Que rétorquez-vous à ceux qui laissent entendre que vous ne déménagerez pas l'actuel hypermarché et que donc le projet ne se fera pas ?

La meilleure affaire de ma vie, ce serait en effet de rester là où je suis. L'affaire est amortie et elle continue de faire des bénéfices. D'ailleurs en 1992 quand je me suis installé ici, j'ai cru que j'y serai champion du monde même si aucune enseigne nationale ne m'y avait suivi. Mais Mont-de-Marsan occupe une place très particulière dans la géographie économique du territoire. Aujourd'hui, le seul investissement que je regrette c'est celui concernant la cafétéria.

D'après vous, qu'est-ce qui, en CNAC, a fait pencher la balance en faveur du Grand Moun ?

Nous n'avons pas encore les attendus mais je serai tenté de mettre en avant plusieurs critères. La proximité avec l'agglomération, l'accessibilité aux bus qui aura un arrêt dans la zone, aux piétons, aux deux-roues, la présence d'un parking relais. Ce qui a compté aussi, c'est le fait qu'il s'agit pour beaucoup d'un déplacement, que le volet environnemental est important et parce que nous apportons des solutions par rapport à l'utilisation de la rocade. Le fait d'avoir constitué un PUP (Projet urbain partenarial) définissant le périmètre et le financement a dû aussi compter. En creux, ce sont des qualités que les autres n'avaient pas.

Comment avez-vous pris les commentaires des porteurs du projet Storim ?

Ils ont été très virulents, les propos tenus très excessifs, à la limite de la diffamation. Je peux comprendre leur déception. Je n'aurais pas eu la CNAC, je serais au fond du trou. Sur le vote des consommateurs, je tiens à rappeler qu'ils ont plus souvent voté contre mes projets que pour. Pour ce qui est du Conseil général, je ne crois pas qu'il m'ait demandé davantage de choses qu'aux autres. Je ne vois d'ailleurs pas pourquoi il m'aurait privilégié. C'est normal ce qu'on nous a demandé. La différence, c'est que moi, j'ai signé sans tergiverser. Financièrement, mon projet est beaucoup plus cher que le leur. Ce sera 120 millions d'euros dont 70 à 75 pour les bâtiments.

Que deviendront les locaux de l'actuel Leclerc ?

Il y a deux possibilités. Le BricoLeclerc qui est trop à l'étroit peut franchir la route pour s'installer sur les 21 000 m² d'ici. Et à la place, on pourrait proposer des activités qui n'existent pas à Mont-de-Marsan, tournées autour des loisirs, un bowling, une patinoire, des salles de jeux… L'autre option, moins pratique, sera d'installer ces activités à la place de l'hyper. Il y a des poteaux tous les 12 mètres, la structure est donc découpable.

Avec le Grand Moun pourquoi un intermarché ? Décathlon, Intersport, Darty, Hippopotamus et Quick seront la
Extrait du Journal le Sud Ouest6 avril 2011 06h00 | Par jean-françois renaut

Actualité  :

Grand Moun : Bornancin sort de son silence

 

Votre avis publier ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire à publier ici

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

Les enseignes Décathlon, Darty et Hippopotamus vont s'installer à Saint-Pierre-du-Mont (40)

le grand MounLa zone commerciale Grand Moun connaît le nom de ses premières enseignes à venir

 Bernard Bornancin : « La meilleure affaire de ma vie, ce serait de rester là où je suis. »  photo nicolas le lièvre

Bernard Bornancin, patron du Leclerc de Mont-de-Marsan et porteur du projet de zone commerciale Grand Moun à Saint-Pierre-du-Mont, a livré le nom de quelques enseignes qui viendront sur la zone.

En seront à coup sûr 

 

Decathlon Décathlon
Intersport Intersport
Darty Darty
Hippopotamus Hippopotamus
Quick Quick

Dans l'idéal, les travaux pourraient démarrer dans six mois et les premières enseignes de la zone ouvrir dans deux ans

5 avril 2011 16h37

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 06.04.2011

Saint- Justin -  Grand Moun : Bornancin sort de son silence