Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Actualités diverses

le Marsan à l'horizon 2030

La zone euro

Sortir de l'euro

Replanter de d'avoine

Les maires en panne

Notre compétence première

l'inflation + 2,1%

Qui va payer ?

Victoire pour Ikea

C'est l'Atlantide sud. . .

Non à Atlantisud

Peur sur la ville

Les projets Atlantisud, Ikea

les Mirages F1 rentrent de Libye

Portrait Valérie Cohou

Démographie en aquitaine

Bascule vers la TNT

Saint-Luc le grand truc

Mort à Saint-Justin

Les mariages forcés

Moules frites

Taxés plus pour payer plus

Optimiste pour les Landes

la route de la transhumance

Coup de gueule du 11 septembre

La révolte des abeilles

Les palombières en effervecences

Piqures de guêpe, frelons, abeille

Un nid de frelons asiatiques

Nouveaux arrêtés préfectoraux

Une vie après la mort

le canard se cuisine

Prison pour Jean-Marc Boine

30% d'avions en plus

Malaise et suicide à ONF

les fêtes de Douzvielle

Mourrir pour la forêt des Landes

Nettoyer la fôret

Gaz plus 20% en un an

Les gentils et les méchants

Supermarché menacé

Plus de radars mobiles

Cassé par le conseil d'état

Un corps dans la Douze

Justice sociale

Covoiturage

Caprice du ciel

Un primtemps trés sec

Supermarché recalé

Le Grand Moun

Accident de poids lourd

La fable du gaz et du ..

Le nématode menace la forêt

Passage à la TNT

Mystère de l'empoisonneur

Les anciennes du Gabardan

Elections cantonales

Menace sur le stade Montois

Accident de poids lourd

L'incapacité est un scandale

Intercommunale sur les rails

Entente sur les prix

Ramassage scolaire

Résilier Orange

Téléphone Orange

Un supermarché de trop

Contribution économique territoriale

Tractations sous la table

PLU & Supermarché

PLUIE de recours

Le loto de pôle emploi

On extermine les chats

1500 euros pour Klaus

Peur à Saint-Justin

Nouveaux radars automatiques

Pas de pénurie Landaise

La fôret Landaise

La guerre des chiffres

Stations fermées

Pénurie de carburant

Réforme des retraites

Stop, sens interdit

Visite de la ferme"

Deux supermarchés !!

500.000 Euros pour la salle

scolytes La double peine

Incendie dans les landes, 167ha

Feu vert pour hypermarché

Méchoui de sanglier

Risque d'incendies

Electricité 4% d'augmentation

Augemntation substancielle de

la Taxe d'habitation

la FERIA de Douzvielle

scolytes Le fléau

Hypermarché, les travaux ont c..

La maquette du Cora

Inquiètude dans le bourg

Storim VS Leclerc

Nouveau commerce

budgets municipaux à revoter

Budgets insincères

Le programme de la foire

Deux Maisons Médicales

Y a t'il diffamation ?

Un pavé dans la vitrine

Alerte météo 30 Mars

Au bonheur des dames

Budget "prudent et raisonné"

Tous les résultats second tour

Régionales 2010 second tour

Régionales 2010 1er tour

Saint-Justin au féminin

Un an et toutes ses dents

Esprit du service public

Danger de mort

Organisateurs de loto poursuivis

Agression à Saint-Justin

Distributeur de billets

L'état de la voirie

Trottoir et mâchoire brisée

Le conducteur décède

Taxes locales à la hausse

Taxe professionnelle

Défibrilateur c'est quoi ?

La Poste devient une S.A.

La Bastide d'Armagnac

Pharmacies dans le rouges

Journée TER découverte

Marché Nocturne

La guerre de 100 ans

Vide greniers

Les CHEMINART Font étape

Le club de l'Âge d'or redémarre

Roquefort

Gaz à tous les étages

Gabaret

Les élus votent 14 non 1 oui

Marché de producteurs

Le marché du dimanche

La Maison de la santé est ouverte

 

Tourisme - Sorties

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Solidarité - Social

Les Restos du coeur inquiets

L'appel d'Olivier Berthe

Chapeau bas

Je vis grâce aux dons

Niches fiscales

Bénévoles malgré la crise

le système nous broie

la faillite politique

De plus en plus pauvres

La précarité énergétique

Déclaration d'élus

Une véritable catastrophe

les raisons de la colère

La crise alimentaire

en dessous de la réalité

13,5% de la population

La révolte des abeilles

Persil lave plus blanc

Les supermarchés et l'emploi

Dignité et considération

Collecte alimentaires

Les émeutes de la faim

3,6 Millions de mal logés

mourir à St-Justin

Olivier Besancenot

Eric CANTONA

La 26eme campagne

la population sensible

le Conseil général voit rouge

Maraude d'été

K.O. debout mais ...

Les enfoirés cambriolés

Emmaus en grêve

les restos du coeur lancent une ...

Collecte dans les supermarchés

Carnaval aux Restos du coeur

925 euros pour les Restos du coeur

CIAS : Poisson d'avril ?

Le bon bilan du CIAS

Les restos donnent de la voix

Tout sur les horaires

Déjeuner avec Adrianna Karembeu

Gabaret dans la discrétion

Les Restos du coeur sont anxieux

La grande collecte

Dépassé par la crise

La précarité (11/2008)

La page des restos

Dossier A65

Saint Justin : Deux maisons médicales à 4 km

Labastide et Saint-Justin, situées dans le même canton, veulent chacune de leur côté regrouper leurs offres de santé. Un luxe pour une population d'à peine 2 500 habitants (715 + 916 = 1631 hab).

 

Eglise fortifiée (photos d'archives)
Alors que la Maison médicale de Labastide-d'Armagnac vient d'ouvrir, Saint-Justin, distante d'à peine 4 kilomètres, prépare son projet.
Photo archives Saint-Justin.eu

La plupart des cantons ruraux, inquiets de ne pas pouvoir conserver leur médecin généraliste, s'activent en ce moment pour rassembler leurs offres de santé dans un même lieu : la maison médicale. Avec parfois le risque d'avoir une offre pléthorique, comme à Labastide-d'Armagnac (715 habitants) et Saint-Justin (916 âmes), distantes de 4 kilomètres, où deux programmes différents sont lancés.

Sud Ouest
lien sud ouest

 

Réduire Au départ c'était une promesse de campagne électoraliste. (ndlr).

« Au départ, explique Philippe Latry, maire de Saint-Justin, ce sont les deux médecins de notre commune qui ont émis ce souhait : conserver des services de santé qui correspondent aux besoins d'une population de 1 800 personnes. La communauté de communes ayant dit qu'elle n'était pas compétente, nous avons chargé le Pays des Landes de Gascogne d'étudier ce dossier, en demandant leur avis à l'ensemble des professionnels de santé concernés : médecins, infirmières, kinés, pharmaciens… »

Projet du Pays à Saint-Justin

Rapidement, se dégage l'idée d'un fonctionnement sur un site unique pour les deux communes, avec l'éventualité de pouvoir installer un cabinet secondaire dans la cité qui ne serait pas choisie pour l'unité centrale. « C'est là que Labastide-d'Armagnac s'est retirée du dossier », explique Philippe Latry, alors que Saint-Justin inscrivait au contrat de Pays un projet de maison de santé sur son territoire, comme les communes de Pissos, Labrit, Saint-Symphorien, Villandraut.

De leur côté, les Labastidiens avaient souffert d'une absence de médecin pendant 3 mois, à la fin de l'année 2006. La municipalité s'était alors démenée (petites annonces, réseaux divers) pour en trouver un nouveau, qui est resté deux ans mais ne s'est jamais vraiment intégré au Bas-Armagnac. Du coup, en octobre 2009, Labastide-d'Armagnac est à nouveau orpheline d'un généraliste. C'est là que le docteur Jean-Claude Gaube quitte Saint-Justin pour rallier cette commune, dont le maire est son frère. Il installe son cabinet à proximité de la maison de retraite (56 pensionnaires), à 100 mètres de la pharmacie, y regroupe un cabinet d'infirmières, associe un kiné et un pédicure et prépare actuellement sa succession (il a 63 ans).

« Saint-Justin est tout près, c'est vrai, explique Alain Gaube, premier magistrat de Labastide, mais il n'y a ni pharmacie, ni maison de retraite. Nous qui avons vécu le manque de médecin, nous voulons être sûrs de la présence de professionnels de santé. Il nous a semblé logique de ne pas disperser le centre médical, de le garder à proximité de la maison de retraite, qui a un projet d'extension à 70 pensionnaires, avec une unité Alzheimer. » La société de taxis a également témoigné de son intérêt.

La maison médicale a donc ouvert début avril, dans l'ancienne Poste, et la commune a fait une demande de subvention pour une extension de ce local, afin d'y loger aussi kiné et pédicure.

L'architecte est choisi

Pour sa part, Saint-Justin a monté son dossier pour la construction d'une maison médicale neuve. L'appel d'offres est lancé, l'architecte choisi, « et nous avons déjà obtenu des réponses positives à nos demandes de subventions de l'État, de l'Europe, des Conseils régional et général, explique Philippe Latry. Le projet, d'environ 500 000 euros, sera subventionné à 60 ou 70 %. Il faut comprendre que notre bourg est en plein développement, nous allons bientôt dépasser les 1 000 habitants. C'est une démarche pérenne, souhaitée par deux médecins de 45 ans, et non celle d'un homme de 63 ans qui n'a pas encore d'associé pour lui succéder. »

On le voit, la rivalité entre ces deux bastides du Moyen Âge est grande. Comme peut l'être la compétition entre deux cités d'importance comparable situées dans le même canton, ou la même partie de canton. Le Bas-Armagnac est donc parti pour avoir deux maisons médicales pour 1 800 habitants, 2 500 en comptant les bourgs voisins, dont l'une sera obtenue avec des financements croisés. Ces fameuses subventions qui consomment beaucoup de deniers publics en salles des fêtes, halls de sport et autres médiathèques, souvent peu fréquentés, et dont les frais de fonctionnement deviennent vite insupportables pour les petits bourgs.

Saint-Justin Labastide-d'Armagnac landes labastide-d-armagnac

13 avril 2010 | Par Jean-Louis Hugon

Réduire A saint-Justin les projets se portent bien

Le chevalier de la Bastide de Saint-Justin contre la Gaube attitude d'armagnac
Le chevalier de la Bastide de Saint-Justin contre la Gaube attitude d'Armagnac. J'ai révé ...

Toiture photovoltaïque, salle polyvalente et maison pluridisciplinaire de santé :


Ces trois importants projets sont sereinement conduits, comme on a pu le constater lors du Conseil municipal, mercredi soir.

Sud Ouest
lien sud ouest

 

Lire la suiteSalle de sports

Maison de santé

Revenu conforté de l'assemblée générale du Pays des Landes de Gascogne qui pilote cet important dossier, le maire a annoncé le démarrage du travail de fond autour de l'architecte Michel Blanquet et des professionnels porteurs et concepteurs du projet de santé. Parallèlement, des contacts ont été pris avec le Département, la Région et l'État, conformément au processus officiel.

Lire la suiteDu basket au presbytère

Saint-Justin landes saint-justin appel d'offre Saint-Justin architecte Michel Blanquet et des appel d'offre professionnels appel d'offre maison de santé
10 avril 2010 | Par Jean-Marie Tinarrage
Saint-Justin on Facebook

Actualité  :

Deux maisons médicales à 4 km

 

Votre avis publier ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire à publier ici

Télécharger la version PDFLa déclaration de guerre

La déclaration publique de la guerre remonte à Janvier 2010.

Lire l'encarté dans le bulletin Municipal N°4 de Janvier 2010

S'intégrer dans le Bas-Armagnac

L'uniforme GasconPour s'intégrer dans le Bas-Armagnac il suffit d'y être né ou d'y habiter depuis 30 ans, sinon on reste un étranger.

Serait ce comparable à la Corse ou les touristes argentés et dorés sont bienvenus à condition qu'ils ne viennent pas pour s'y installer.

Notre bourg est en plein développement

Il y avait deux boulangeries, quatres restaurants, deux épiceries, deux stations services, un plombier, un tabac, le poissonier y passait furtviement avec son camion ... on a même vu un pizaiolo ...

20 maisons et autant de terrains à vendre à Saint-JustinIl y avait une Zone artizanale aujourd'hui terrain à vendre à 3 euros le m2 ...

De tous ces commerces il ne reste que quelques irréductibles : le seul café des allées, l'unique restaurant le Saint-Georges, le seul hôtel restaurant Hôtel de France, un dépot de pain et j'en termine avec le Vival ménacé par la démographie galopante ...

Pas trop galopante quand même parce que la moyenne d'âge est plutôt au dessus des 63 ans qu'en dessous des 45 ... et à 63 ans ont devrait encore pouvoir faire des projets à Saint-Justin surtout si à la Bastide d'Armagnac c'est encore possible.

Taxi des bastides
Taxi des Bastides

Josiane LESPES Tél 06 85 36 13 01

Entreprise non conventionné caisses maladies

J'ai révé les Bastides

J'ai révé d'un monde humain,
j
'ai révé de projets participatifs,
j'ai révé du micro crédit,
J'ai révé de démocratie ...
J'ai révé d'un sentier pièton ou piste cyclabe entre ces Bastides si proches que quand je suis dans l'une je peux entendre battre mon coeur dans l'autre ...

Je ne rêve pas, c'est le retour de la guerre de 100 ans entre projets à tailles humaines et course à la démographie.

L'augmentation de la population passe par l'acceuil qui lui est fait.

Benquet La santé pour tous

755.000 euros pour 1500 Habitants à 5km de la cité Montoise ?Après quatre ans d'études et de travaux la maison de santé de Benquet vient d'ouvrir ses portes. Avec deux médecins généralistes, un cabinet d'infirmières, un podologue, un kiné et un psychothérapeute, elle peut répondre aux besoins des 1 500 habitants du bourg ainsi qu'à ceux des autres communes du secteur qui n'ont plus de médecin. Sud Ouestlire la suite

Le soleil de Saint-Justin

 

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 05.05.2010

Saint- Justin -  Deux maisons médicales à 4 km