Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Développer Actualités diverses

 

Tourisme - Sorties

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Solidarité - Social

Les Restos du coeur inquiets

L'appel d'Olivier Berthe

Chapeau bas

Je vis grâce aux dons

Niches fiscales

Bénévoles malgré la crise

le système nous broie

la faillite politique

De plus en plus pauvres

La précarité énergétique

Déclaration d'élus

Une véritable catastrophe

les raisons de la colère

La crise alimentaire

en dessous de la réalité

13,5% de la population

La révolte des abeilles

Persil lave plus blanc

Les supermarchés et l'emploi

Dignité et considération

Collecte alimentaires

Les émeutes de la faim

3,6 Millions de mal logés

mourir à St-Justin

Olivier Besancenot

Eric CANTONA

La 26eme campagne

la population sensible

le Conseil général voit rouge

Maraude d'été

K.O. debout mais ...

Les enfoirés cambriolés

Emmaus en grêve

les restos du coeur lancent une ...

Collecte dans les supermarchés

Carnaval aux Restos du coeur

925 euros pour les Restos du coeur

CIAS : Poisson d'avril ?

Le bon bilan du CIAS

Les restos donnent de la voix

Tout sur les horaires

Déjeuner avec Adrianna Karembeu

Gabaret dans la discrétion

Les Restos du coeur sont anxieux

La grande collecte

Dépassé par la crise

La précarité (11/2008)

La page des restos

Dossier A65
Le dossier LGV TGV LGV

Saint Justin : Sentinelle de la belle bleue

Portrait Valérie Cohou, chargée de mission au Groupe d'investigation sur la faune sauvage, est une sentinelle de la palombe dont la migration, chaque automne, provoque dans les cols basques et en plaine une authentique fièvre bleue !

 

Valérie cohou en poste d'observation
. Valérie Cohou ne pouvait rêver meilleur poste d'observation pour étudier la migration des palombes. © j.-PH. gionnet Née le 11 mai 1976 à Arcachon dans une famille landaise de trois enfants. Etudes : biologie à Pau. DESS environnement. Chargée de mission au Groupe d'investigation sur la faune sauvage (GIFS) et coordonnatrice des études sur la palombe à la Fédération régionale de chasse. Mariée à un éleveur, et mère d'un petit garçon, elle entraîne au handball l'équipe de Barzun.  .

Mon père est chasseur. Quand j'étais petite, on allait en famille voir la migration des palombes à Sare. J'ai toujours aimé la nature. C'est ce qui m'a poussée à faire des études de biologie. » Elle aime aussi chasser. Mais n'en a pas trop le loisir en cette saison.

Quand passent les palombes, Valérie Cohou coordonne les études et affine les analyses autour du passionnant ramier pour en percer tous les mystères.

 

Sentinelle de la « belle bleue », Valérie Cohou est chargée de mission au Groupe d'investigation sur la faune sauvage (GIFS). Hébergée dans les locaux de la Fédération des chasseurs des Pyrénées-Atlantiques, elle ne pouvait avoir meilleur poste d'observation. D'abord, parce qu'elle connaît la « fédé » comme sa poche. Elle y a fait son stage en entrant il y a 10 ans au GIFS dont le siège est à Pontonx (Landes).

Et puis parce que la jeune femme, qui travaille aussi pour la fédération régionale d'Aquitaine, au coeur des flux migratoires pyrénéens, peut d'ici avoir l'oeil partout. En plaine, dans les cols, sur les zones de repos des migratrices, sur l'hivernage, les baguages et autres éléments susceptibles de mieux appréhender la cible. C'est elle qui apporte le vernis scientifique aux informations collectées par les techniciens. Qui « remet au clair », comme elle le dit, les idées reçues. En tordant le cou aux fausses certitudes de la vox populi. Sait-on notamment que les palombes se déplacent de nuit ? Comme les grues. Ce qui a été vérifié sur au moins trois oiseaux bleus équipés de balises Argos. Un programme destiné à suivre ainsi dans leurs villégiatures 25 palombes jusqu'en 2015 (lire par ailleurs). Valérie Cohou reste à l'écoute de leurs moindres mouvements.

Titulaire d'un master environnement, elle est en mesure de transmettre une précieuse expertise. Au service par exemple de « la trame verte et bleue » préservant en Aquitaine les espaces terrestres et aquatiques. Comme auprès des instances fédérales de la région lors de la réalisation de l'autoroute Pau-Langon, l'A65, pour proposer des mesures compensatoires favorisant le passage de la grande faune. L'objectif pour la missionnée du GIFS, qui ne rate aucun colloque ou échange scientifique, est toujours de parvenir à la publication des résultats obtenus par la recherche. Elle attend avec impatience en novembre un ouvrage (de Maiana Camino) qui recense toutes les espèces chassables dans le Sud-Ouest ainsi que le suivi de ces populations. La connaissance progresse ainsi par strates. Rien n'échappe à l'ancienne joueuse de basket et de handball qui sait que l'analyse se grave dans le marbre de l'esprit de compétition.

ligne de vie

- Les balises Argos.

« C'est un programme de recherches jusqu'en 2015 financé par les chasseurs d'Aquitaine, de Midi-Pyrénées et la fédération nationale, sur la base d'études effectuées en 2001. La première opération a été mise en place en 2009. Nous avons équipé de balises Argos, en février dernier, 10 palombes capturées sur leur aire d'hivernage : dans le nord, au Portugal et dans les Landes (Créon-d'Armagnac et Banos). Nous les suivons dans la migration et leurs haltes, comme sur les aires d'hivernage et lieux de nidification pour une meilleure connaissance de l'espèce. Un outil complémentaire des baguages ».

- Les baguages.

« 20 000 palombes ont été marquées depuis 1988 par une vingtaine de bagueurs agréés du Museum d'histoire naturelle, issus des 13 fédérations de chasse du Grand Sud-Ouest. »

- Les populations.

« On compte en moyenne entre 1,6 et 1,8 million de migratrices depuis 10 ans. Les dortoirs du Sud-Ouest en abritent un bon million. Et l'hivernage ibérique représente entre 2 et 3 millions d'oiseaux ».

- L'observation des passages.

« Urrugne, Banca, Arnéguy et Sare. Les techniciens, deux par poste avec deux stagiaires, en lien avec le GIFS, comptent les vols et le nombre d'oiseaux à l'oeil nu, notent la météo, les vents dominants ».

Chemin migratoire, voir, agrandir- Les migrations.

Les palombes nichent en Allemagne, Pologne, République Tchèque et Suisse. Aux premières offensives du froid, elles mettent le cap au sud et reviennent pour la plupart à la case départ à la fin de l'hiver. Mais on note une explosion de la population des sédentaires qui colonisent par le sud. Elles ont une grande capacité d'adaptation quand elles ont de la nourriture ».

valerie Cohou vocation palombe
Extrait de la république des pyrénées Publié le 22 octobre 2011 Par Jacques Caubet

 

Chemin migratoire Palombes :

Sentinelle de la belle bleue

Votre avis publier ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire à publier ici

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

 

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 22.10.2011

Saint- Justin -  Sentinelle de la belle bleue