Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Développer Actualités diverses

 

Tourisme - Sorties

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Solidarité - Social

Les Restos du coeur inquiets

L'appel d'Olivier Berthe

Chapeau bas

Je vis grâce aux dons

Niches fiscales

Bénévoles malgré la crise

le système nous broie

la faillite politique

De plus en plus pauvres

La précarité énergétique

Déclaration d'élus

Une véritable catastrophe

les raisons de la colère

La crise alimentaire

en dessous de la réalité

13,5% de la population

La révolte des abeilles

Persil lave plus blanc

Les supermarchés et l'emploi

Dignité et considération

Collecte alimentaires

Les émeutes de la faim

3,6 Millions de mal logés

mourir à St-Justin

Olivier Besancenot

Eric CANTONA

La 26eme campagne

la population sensible

le Conseil général voit rouge

Maraude d'été

K.O. debout mais ...

Les enfoirés cambriolés

Emmaus en grêve

les restos du coeur lancent une ...

Collecte dans les supermarchés

Carnaval aux Restos du coeur

925 euros pour les Restos du coeur

CIAS : Poisson d'avril ?

Le bon bilan du CIAS

Les restos donnent de la voix

Tout sur les horaires

Déjeuner avec Adrianna Karembeu

Gabaret dans la discrétion

Les Restos du coeur sont anxieux

La grande collecte

Dépassé par la crise

La précarité (11/2008)

La page des restos

Dossier A65
Le dossier LGV TGV LGV

Saint Justin : Menacée, la zone euro tente de resserrer les rangs

C'est un début de semaine chargé qui s'annonce pour la zone euro, avec une réunion de ses ministres des Finances pour discuter de l'augmentation des ressources du FMI, afin que ce dernier puisse ensuite l'aider, et des négociations sur son "pacte budgétaire" face à la crise de la dette.

 

La zone euro, sous la pression des agences de notation, ne parvient toujours pas à convaincre les marchés de sa capacité à sortir durablement de la crise, en dépit des propos rassurants des dirigeants européens. AFP
«La zone euro, sous la pression des agences de notation, ne parvient toujours pas à convaincre les marchés de sa capacité à sortir durablement de la crise, en dépit des propos rassurants des dirigeants européens. AFP »

L'ombre des agences de notation

La menace d'une dégradation de plusieurs pays de la zone euro va continuer à planer sur ces rendez-vous, qui ont pour ambition de mettre en forme certaines des décisions prises lors du dernier sommet européen les 8 et 9 décembre.

L'agence de notation Standard & Poor's a prévenu début décembre qu'elle pourrait abaisser la note de 15 pays de la zone euro.

Vendredi, Fitch lui a emboîté le pas en abaissant la perspective de la France à "négative" et en menaçant d'abaisser les notes de l'Espagne, l'Italie, la Belgique, la Slovénie, Chypre et l'Irlande d'ici fin janvier.

Dans ce contexte tendu, les ministres des Finances de la zone euro vont se réunir sous forme de conférence téléphonique lundi à partir de 16H00 (15H00 GMT) pour parler des suites du dernier sommet européen sur la crise de la dette, a indiqué dimanche une source gouvernementale sous couvert de l'anonymat.

Contributions au FMI

Principal objectif affiché: avancer sur les contributions européennes envisagées au Fonds monétaire international (FMI) et parler du futur fonds de sauvetage financier permanent de la zone euro (MES) appelé à voir le jour mi-2012.

La zone euro et d'autres pays de l'UE ont dit vouloir renflouer le FMI à hauteur de jusqu'à 200 milliards d'euros sous forme de prêts bilatéraux.

L'idée est, qu'en retour, l'institution de Washington prête ensuite aux pays de la zone euro en difficulté et que des pays émergents suivent l'exemple en participant aussi à la recapitalisation du FMI. Les Européens s'étaient donnés dix jours pour donner des précisions sur cette opération.

Disparités et dissensions

Pour l'instant, certains pays ont donné leur accord de principe sans annoncer de montant pour leur contribution, d'autres ne se sont pas prononcés du tout.

De leur côté, la Belgique s'est dite prête à contribuer à hauteur de 9,5 milliards d'euros, le Danemark à hauteur de 5,4 milliards d'euros et la Suède de 11 milliards d'euros. La Grande-Bretagne, elle, refuse de participer à ces prêts.

"Nous n'avons pas pris d'engagement spécifique pour accroître les ressources du FMI. Nous avons été clairs (lors du dernier sommet européen) sur le fait que nous ne contribuerons pas à ces 200 milliards d'euros (de prêts)", a indiqué un porte-parole du Premier ministre David Cameron.

Concernant l'espoir de voir les pays émergents mettre eux aussi au pot, là encore les discussions ne sont pas très avancées. "L'engagement européen n'a pas créé de dynamique chez les pays émergents en faveur d'une augmentation des ressources du FMI", a reconnu une source proche du dossier.

Tirer les leçons de la crise

Autre dossier à l'agenda de la zone euro, le début des négociations techniques concernant le traité intergouvernemental sur la discipline budgétaire renforcé décidé lors du sommet des 8 et 9 décembre.

Les dirigeants européens, à l'exception notable du Premier ministre britannique David Cameron, s'étaient mis d'accord pour tirer les leçons de la crise de la dette en travaillant à un accord qui prévoit d'imposer des règles d'or sur le retour à l'équilibre budgétaire ou de rendre les sanctions financières contre les pays laxistes plus automatiques.

Pour graver ces décisions dans le marbre, cet accord prendra la forme d'un traité entre les pays de la zone euro et d'autres qui voudraient s'y associer.

Les discussions entre hauts fonctionnaires des gouvernements européens sur le détail du texte vont débuter mardi à Bruxelles, avec pour but de boucler les travaux "fin janvier en vue d'une signature fin mars", a indiqué un diplomate européen sous couvert de l'anonymat.

Un strapontin pour la Grande-Bretagne 

La Grande-Bretagne, qui s'était exclue de ce projet lors du sommet au nom de la défense des intérêts de la City de Londres, a obtenu finalement de pouvoir assister à ces discussions techniques, qui s'ouvriront dans un climat tendu entre Paris et Londres à la suite d'échanges aigre-doux ces derniers temps.

Le président de l'UE, Herman Van Rompuy, a milité pour accorder un strapontin au Royaume-Uni afin de maintenir la cohésion menacée du bloc de 27 pays, qui devrait en outre se retrouver pour un nouveau sommet le 3 février.

Mais Londres n'aura qu'un "statut d'observateur", a précisé un diplomate européen.

Mots-clés : Europe, zone euro, crise, dette, économie, agences de notation
Extrait du nouvel Obs Publié le 18-12-2011Par Le Nouvel Observateur

Actualité  :

Menacée, la zone euro tente de resserrer les rangs

 

Votre avis publier ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire à publier ici

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

 

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 21.12.2011

Saint- Justin -  Menacée, la zone euro tente de resserrer les rangs