Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Développer Actualités diverses

 

Tourisme - Sorties

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Solidarité - Social

Les Restos du coeur inquiets

L'appel d'Olivier Berthe

Chapeau bas

Je vis grâce aux dons

Niches fiscales

Bénévoles malgré la crise

le système nous broie

la faillite politique

De plus en plus pauvres

La précarité énergétique

Déclaration d'élus

Une véritable catastrophe

les raisons de la colère

La crise alimentaire

en dessous de la réalité

13,5% de la population

La révolte des abeilles

Persil lave plus blanc

Les supermarchés et l'emploi

Dignité et considération

Collecte alimentaires

Les émeutes de la faim

3,6 Millions de mal logés

mourir à St-Justin

Olivier Besancenot

Eric CANTONA

La 26eme campagne

la population sensible

le Conseil général voit rouge

Maraude d'été

K.O. debout mais ...

Les enfoirés cambriolés

Emmaus en grêve

les restos du coeur lancent une ...

Collecte dans les supermarchés

Carnaval aux Restos du coeur

925 euros pour les Restos du coeur

CIAS : Poisson d'avril ?

Le bon bilan du CIAS

Les restos donnent de la voix

Tout sur les horaires

Déjeuner avec Adrianna Karembeu

Gabaret dans la discrétion

Les Restos du coeur sont anxieux

La grande collecte

Dépassé par la crise

La précarité (11/2008)

La page des restos

Dossier A65
Le dossier LGV TGV LGV

Saint Justin : Les mariages se précisent

Les dossiers avancent concernant les communes isolées et les communautés trop faiblement peuplées. Le préfet veut prendre le temps de la réflexion et de la concertation.

 

 La Commission départementale de coopération intercommunale réunie à Mont-de-Marsan cette semaine.
La Commission départementale de coopération intercommunale réunie à Mont-de-Marsan cette semaine.

Mardi, à Mont-de-Marsan, se tenait, sous la houlette du préfet Alain Zabulon, une réunion de la Commission départementale de coopération intercommunale (CDCI). Il n'est pas inutile de rappeler que la CDCI, composée de 44 élus, est chargée d'examiner la pertinence des unions entre collectivités souhaitées par l'Etat dans le cadre de sa réforme territoriale.

Une réforme territoriale dont on sait qu'elle agace une majorité d'élus, y compris sur ce volet intercommunalité. L'intervention de Robert Cabé, rapporteur de cette CDCI, est éclairante à cet égard. Le calendrier est « extrêmement court », les simulations fiscales promises ne sont toujours pas connues, « des maladresses verbales exprimées en plus haut lieu n'ont pas aidé » non plus.

Le nouveau préfet se fait rassurant. « Il n'est pas dans l'intention de l'État de passer en force car ça ne marcherait pas. Ce n'est pas le préfet d'un côté et les élus de l'autre. C'est même la situation que nous souhaitons éviter. Il ne s'agit pas d'imposer, ni de contraindre mais de co-construire. »

 

Le cas Mézos pas tranché

Sur les délais, Alain Zabulon use du même ton mesuré. « En 2012, le schéma pourra encore changer, ça laisse du temps à la concertation. Utilisons-le au mieux. » Sachant que tout le monde s'accorde à dire que le schéma départemental landais est loin d'être le plus problématique de France. Des avancées certaines ont déjà été enregistrées. Ainsi concernant les trois communes isolées. Pécorade intégrera la Communauté de communes du Tursan (aucune des communes concernées et en premier lieu la future mariée ne s'est prononcée contre). La Communauté de communes du Pays d'Orthe est prête (sans opposition) à accueillir Labatut qui en a envie.

Le cas de Mézos pourrait s'avérer plus problématique. La Communauté de communes de Mimizan lui ouvre ses bras mais elle est davantage tentée par celle de Côte Landes nature. Contrairement aux deux précédents, ce cas particulier bénéficie d'un sursis. Il sera tranché lors de la réunion de la CDCI du 8 novembre.

Les syndicats en novembre

Pour ce qui est des trois communautés de communes contraintes, de par leur petite taille (moins de 5 000 habitants), les tendances sont confirmées. Le Gabardan pourrait aller avec Roquefort, Pissos avec la Haute-Lande et le Tursan avec Hagetmau. Il se trouve que ces mariages ne font pas l'unanimité parmi les acteurs concernés. Les communautés de communes de Geaune et d'Hagetmau sont contre ce rapprochement, idem pour Pissos et Haute-Lande.

Entre Gabarret et Roquefort, c'est plus compliqué. Les deux communautés de communes sont pour mais les chefs-lieux de canton (ainsi que d'autres communes) sont contre.

Robert Cabé a annoncé son intention de déposer trois amendements pour autant de dérogations offrant la possibilité d'un statu quo. Ils seront examinés lors de la réunion du mois de décembre.

D'ici là, la prochaine réunion, celle du 8 novembre donc, sera exclusivement consacrée aux syndicats intercommunaux. La CDCI demande que les quatre Sivu scolaires (deux dans le canton de Pouillon, deux en Haute-Lande) existants ne soient pas dissous. Il sera forcément aussi question de la problématique de l'eau et de l'assainissement. Dossier compliqué.

Abandonner le pouvoir pour fusionner les communanutés
Extrait du Journal le Sud Ouest Jean-François Renaut

 

Actualité  :

Les mariages se précisent

 

Votre avis publier ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire à publier ici

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

 

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 08.10.2011

Saint- Justin -  Les mariages se précisent