Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Actualités diverses

le Marsan à l'horizon 2030

La zone euro

Sortir de l'euro

Replanter de d'avoine

Les maires en panne

Notre compétence première

l'inflation + 2,1%

Qui va payer ?

Victoire pour Ikea

C'est l'Atlantide sud. . .

Non à Atlantisud

Peur sur la ville

Les projets Atlantisud, Ikea

les Mirages F1 rentrent de Libye

Portrait Valérie Cohou

Démographie en aquitaine

Bascule vers la TNT

Saint-Luc le grand truc

Mort à Saint-Justin

Les mariages forcés

Moules frites

Taxés plus pour payer plus

Optimiste pour les Landes

la route de la transhumance

Coup de gueule du 11 septembre

La révolte des abeilles

Les palombières en effervecences

Piqures de guêpe, frelons, abeille

Un nid de frelons asiatiques

Nouveaux arrêtés préfectoraux

Une vie après la mort

le canard se cuisine

Prison pour Jean-Marc Boine

30% d'avions en plus

Malaise et suicide à ONF

les fêtes de Douzvielle

Mourrir pour la forêt des Landes

Nettoyer la fôret

Gaz plus 20% en un an

Les gentils et les méchants

Supermarché menacé

Plus de radars mobiles

Cassé par le conseil d'état

Un corps dans la Douze

Justice sociale

Covoiturage

Caprice du ciel

Un primtemps trés sec

Supermarché recalé

Le Grand Moun

Accident de poids lourd

La fable du gaz et du ..

Le nématode menace la forêt

Passage à la TNT

Mystère de l'empoisonneur

Les anciennes du Gabardan

Elections cantonales

Menace sur le stade Montois

Accident de poids lourd

L'incapacité est un scandale

Intercommunale sur les rails

Entente sur les prix

Ramassage scolaire

Résilier Orange

Téléphone Orange

Un supermarché de trop

Contribution économique territoriale

Tractations sous la table

PLU & Supermarché

PLUIE de recours

Le loto de pôle emploi

On extermine les chats

1500 euros pour Klaus

Peur à Saint-Justin

Nouveaux radars automatiques

Pas de pénurie Landaise

La fôret Landaise

La guerre des chiffres

Stations fermées

Pénurie de carburant

Réforme des retraites

Stop, sens interdit

Visite de la ferme"

Deux supermarchés !!

500.000 Euros pour la salle

scolytes La double peine

Incendie dans les landes, 167ha

Feu vert pour hypermarché

Méchoui de sanglier

Risque d'incendies

Electricité 4% d'augmentation

Augemntation substancielle de

la Taxe d'habitation

la FERIA de Douzvielle

scolytes Le fléau

Hypermarché, les travaux ont c..

La maquette du Cora

Inquiètude dans le bourg

Storim VS Leclerc

Nouveau commerce

budgets municipaux à revoter

Budgets insincères

Le programme de la foire

Deux Maisons Médicales

Y a t'il diffamation ?

Un pavé dans la vitrine

Alerte météo 30 Mars

Au bonheur des dames

Budget "prudent et raisonné"

Tous les résultats second tour

Régionales 2010 second tour

Régionales 2010 1er tour

Saint-Justin au féminin

Un an et toutes ses dents

Esprit du service public

Danger de mort

Organisateurs de loto poursuivis

Agression à Saint-Justin

Distributeur de billets

L'état de la voirie

Trottoir et mâchoire brisée

Le conducteur décède

Taxes locales à la hausse

Taxe professionnelle

Défibrilateur c'est quoi ?

La Poste devient une S.A.

La Bastide d'Armagnac

Pharmacies dans le rouges

Journée TER découverte

Marché Nocturne

La guerre de 100 ans

Vide greniers

Les CHEMINART Font étape

Le club de l'Âge d'or redémarre

Roquefort

Gaz à tous les étages

Gabaret

Les élus votent 14 non 1 oui

Marché de producteurs

Le marché du dimanche

La Maison de la santé est ouverte

 

Solidarité - Social

Les Restos du coeur inquiets

L'appel d'Olivier Berthe

Chapeau bas

Je vis grâce aux dons

Niches fiscales

Bénévoles malgré la crise

le système nous broie

la faillite politique

De plus en plus pauvres

La précarité énergétique

Déclaration d'élus

Une véritable catastrophe

les raisons de la colère

La crise alimentaire

en dessous de la réalité

13,5% de la population

La révolte des abeilles

Persil lave plus blanc

Les supermarchés et l'emploi

Dignité et considération

Collecte alimentaires

Les émeutes de la faim

3,6 Millions de mal logés

mourir à St-Justin

Olivier Besancenot

Eric CANTONA

La 26eme campagne

la population sensible

le Conseil général voit rouge

Maraude d'été

K.O. debout mais ...

Les enfoirés cambriolés

Emmaus en grêve

les restos du coeur lancent une ...

Collecte dans les supermarchés

Carnaval aux Restos du coeur

925 euros pour les Restos du coeur

CIAS : Poisson d'avril ?

Le bon bilan du CIAS

Les restos donnent de la voix

Tout sur les horaires

Déjeuner avec Adrianna Karembeu

Gabaret dans la discrétion

Les Restos du coeur sont anxieux

La grande collecte

Dépassé par la crise

La précarité (11/2008)

La page des restos

Dossier A65

Saint Justin : Fort coup de vent mardi 30 Mars

Les services de Météo France annoncent des vents pouvant atteindre les 120 kilomètres/heure pour demain Mardi 30 Mars 2010.

 

La tempête xynthia
Photo "La tempête xynthia"

Un mois après la tempête Xynthia, qui a durement touché les côtes de Vendée et de Charente-Maritime, un fort coup de vent est attendu pour la journée de demain mardi sur la côte atlantique.

 

À compter de 5 heures du matin, Météo France prévoit en même temps des forts coefficients de marée (110 le matin, 112 l'après-midi), un vent qui pourrait dépasser les 100 km/h en milieu de matinée sur la côte basque puis sur la côte landaise, où des submersions marines majeures pourraient être observées.

À partir de 11 heures du matin jusque vers 14 heures, le coup de vent sera à son maximum avec des rafales entre 90 et 110 km/h sur l'ensemble des côtes aquitaines. Sur l'intérieur des terres, on attend entre 100 et 120 km/h sur les Pyrénées-Atlantiques, les Landes et le Gers.

Réseau électrique touché ?

La fragilité de notre réseau électrique.Ce coup de vent sera associé à de fortes et brusques averses orageuses, et pourrait provoquer des inondations par submersion marine, en priorité sur la côte basque puis landaise (ports et ouvertures sur l'océan).

Des dégâts importants seront également possibles sur le réseau électrique par des chutes d'arbres ou d'objets divers, principalement en Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Gers.

La hauteur des vagues prévue pourrait atteindre 3 à 5 mètres au bord de l'eau en milieu d'après-midi, puis 4 à 6 mètres en soirée. Les services de Météo France encouragent, si possible, d'éviter tous déplacements sur ces secteurs demain. L'alerte est valable pour toute la journée de mardi, entre 0 heure et 21 heures.

Le fantôme de la tempête Xynthia rôde sur l'Atlantique

 

Les conditions météo seront mauvaises sur nos côtes demain et mercredi, alors que les coefficients de marée seront très élevés. Les digues souffriront-elles ?

C'était une sourde inquiétude. Elle tourne au stress franc et massif dans l'estuaire de la Gironde, au long des pertuis charentais et dans les îles. Deux lugubres cousins de Xynthia s'annoncent sur l'Atlantique. Météo France le confirme. « Deux événements distincts vont se succéder. Une dépression venue du sud va toucher les côtes mardi, des Pyrénées-Atlantiques à la Vendée. On devrait avoir des rafales de 90 km/h, avec une surcote en mer de l'ordre de 30 cm. Les vents seront orientés sud-ouest, puis ouest. On aura peut-être une dépression plus méchante encore mercredi. Celle-ci arrivera du nord, et sa partie sud pourrait toucher la Gironde et la Charente-Maritime. On attend des rafales entre 100 et 110 km/h orientées nord-ouest, puis ouest, et une surcote de 30 à 40 cm », résume Didier Roquecave, le responsable de la communication à la direction interrégionale de Météo France, à Mérignac en Gironde.

Sur le site aquitainemeteo.com, un bulletin d'alerte indique que mardi, à partir de 5 heures du matin, des « submersions marines majeures pourraient être observées sur la côte basque et la côte sud landaise ». En effet, en même temps qu'un coefficient de marée haute de 110, le vent se renforcera pour atteindre en rafale 80 à 95 km/h en tout début de matinée, puis 100 à 120 km/h en milieu de matinée sur la côte basque. Ces épisodes tempétueux ne sont pas d'une intensité remarquable. Mais ils tombent particulièrement mal. Demain et mercredi, les marées d'équinoxe balaieront les côtes. Demain, les coefficients sont établis à 110 pour la fin de la nuit et à 112 pour la fin d'après-midi. Ce sera l'inverse mercredi. « C'est là le plus embêtant. Si la pleine mer devait coïncider avec des vents forts, il pourrait y avoir de nouveaux dégâts », commente Didier Roquecave.

Le cocktail vent et marée

C'est dans ce cocktail de la marée et du vent que Xynthia a puisé sa puissance destructrice le 28 février. Les deux dépressions qui progressent vers nos côtes ne vont pas générer des vents aussi intenses. Ceux-ci avaient atteint 122 km/h à Biscarrosse, dans les Landes, et avaient surtout tutoyé la barre des 160 km/h sur les côtes de Charente-Maritime. Rappelons aussi que les vents forts s'étaient « calés » sur l'horaire de pleine mer, entre 4 et 5 heures du matin sur le littoral.

Rien n'indique que cette conjonction des pires va se renouveler. Outre la trajectoire et l'heure de passage des dépressions, l'orientation des vents sera déterminante pour l'ampleur de la crue sur les estuaires. Mais les coefficients de marée seront cette fois supérieurs. Ils n'étaient « que » de 102 et 106 quand Xynthia a envoyé les lames à l'assaut des digues.

Dans les secteurs submergés le mois dernier, l'inquiétude est d'autant plus grande que ces digues ont été réparées dans l'urgence. Quand elles l'ont été. « Il subsiste une brèche de 40 à 50 mètres qui n'a pas été colmatée sur une digue qui sépare le marais du lit de la Charente. Or la voie express La Rochelle-Rochefort est à 700 mètres à vol d'oiseau. Elle est à la cote 4,30 m alors que, de mémoire, une marée avec un coefficient de 112 est à 6,55 m », prévient Raymond Minier, le maire de Saint-Laurent-de-la-Prée, en Charente- Maritime. La situation est moins préoccupante dans le reste du département, où les travaux ont pris fin la semaine dernière.

Dans l'estuaire de la Gironde

Lesdits travaux ne rassurent pas une population encore traumatisée. « C'est le stress », avoue Christelle Colmont, le maire de Macau, une commune du Médoc où 50 maisons ont été inondées le 28 février. Arrachée sur 600 mètres, la digue de Dauzac a été réparée. Mais la commune réclame à cor et à cri le rehaussement des autres ouvrages et la construction d'une digue qui la protège des débordements du port d'Issan-Cantenac. « Nous avons 12 km de façade estuarienne et 9 km de digues. Mais comme le 27 décembre 1999, l'eau est passée par Issan le mois dernier », soupire Christelle Colmont.

Les voisins de la commune de Labarde ne sont pas mieux lotis. « On a bâti un bourrelet de protection pour la digue, on espère qu'il sera efficace », lâche pour sa part le maire Liliane Monnereau.

De l'autre côté de l'estuaire, le député de Saint-Ciers-sur-Gironde, Philippe Plisson, s'inquiète aussi pour les brèches « sommairement colmatées » chez lui et dans les marais de Blaye. « Je ne crois pas que l'on soit en mesure d'affronter un événement météo d'envergure sur le secteur. Je ne vois pas ce que l'on peut faire d'ici mercredi. Sur ce problème d'inondation, il va vraiment être nécessaire de ne plus s'en tenir aux incantations », réagit-il.

Extrait du Sud Ouest Auteur : jean-denis renard
jd.renard@sudouest.com
Saint-Justin on Facebook

Actualité  :

Fort coup de vent mardi 30 Mars

 

Votre avis publier ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire à publier ici

Réduire Mardi, le 30 mars 2010 à 00h40

 

Cette nuit le vent d'ouest forcit sur les côtes aquitaines, notamment au passage de lignes d'averses. Les rafales peuvent y atteindre de 100 à 120 km/h, un peu moins fort sur la Gironde. En matinée, le coup de vent progresse dans les terres et des rafales tempêtueuses entre 90 et 110 km/h peuvent toucher les régions du piémont pyréneen au Lot-et-Garonne, puis rapidement atteignent les régions de l'Ariège au Tarn, un peu plus modérées (80 à 100 km/h). Le vent atteint ensuite le domaine de la tramontane et souffle en tempête aussi bien en plaine que sur les crêtes de la Montagne Noire et des Cévennes (100 à 120 km/h). En soirée, le vent forcit nettement sur les côtes varoises et le cap Corse.

En parallèle, un coup de vent se met en place en Manche à partir de demain midi, plus durable (jusqu'à mercredi soir).
La prévision est un peu délicate sur l'intensité du vent mais il faut s'attendre à des rafales tempêtueuses globalement sur toutes les côtes de la Manche et possiblement plus dans les terres d'un tiers nord. Mardi le vent devrait surtout souffler de secteur NO en Manche occidentale (nord de la Bretagne), O en Manche orientale. Puis mercredi, le vent devrait tourner à l'O en Manche occidentale et SO en Manche orientale.

Les côtes atlantiques nord (Charentes, Vendée et sud-Bretagne) devraient connaître ce vent fort seulement de façon temporaire mardi midi et après-midi, de secteur NO, pouvant arriver très soudainement. Les rafales estimées sont de 80 à 90 km/h.

 

Attention TEMPÊTE !! Mardi 30 Mars

Alerte tempêteUne zone pluvio-orageuse active concerne notre département en matinée. Un régime d'averses s'installe après le passage de la perturbation.

Les températures minimales sont comprises entre 7°C et 8°C, les maximales de 13°C à 14°C. Le vent est tempétueux avec des rafales d'Ouest de 120km/h sur la côte et 100 km/h dans l'intérieur des terres. Le vent faiblit progressivement en cours de journée mais reste soutenu.

La page météo des LandesChristophe VALOIS
Météorologue amateur -
spécialiste des orages et tempêtes

 

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

 

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 31.03.2010

Saint- Justin -  Fort coup de vent mardi 30 Mars