Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Développer Actualités diverses

 

Tourisme - Sorties

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Solidarité - Social

Les Restos du coeur inquiets

L'appel d'Olivier Berthe

Chapeau bas

Je vis grâce aux dons

Niches fiscales

Bénévoles malgré la crise

le système nous broie

la faillite politique

De plus en plus pauvres

La précarité énergétique

Déclaration d'élus

Une véritable catastrophe

les raisons de la colère

La crise alimentaire

en dessous de la réalité

13,5% de la population

La révolte des abeilles

Persil lave plus blanc

Les supermarchés et l'emploi

Dignité et considération

Collecte alimentaires

Les émeutes de la faim

3,6 Millions de mal logés

mourir à St-Justin

Olivier Besancenot

Eric CANTONA

La 26eme campagne

la population sensible

le Conseil général voit rouge

Maraude d'été

K.O. debout mais ...

Les enfoirés cambriolés

Emmaus en grêve

les restos du coeur lancent une ...

Collecte dans les supermarchés

Carnaval aux Restos du coeur

925 euros pour les Restos du coeur

CIAS : Poisson d'avril ?

Le bon bilan du CIAS

Les restos donnent de la voix

Tout sur les horaires

Déjeuner avec Adrianna Karembeu

Gabaret dans la discrétion

Les Restos du coeur sont anxieux

La grande collecte

Dépassé par la crise

La précarité (11/2008)

La page des restos

Dossier A65

Saint Justin : Le Grand Moun passe aussi son examen

Après la Storim, le mois dernier, c'est le projet de Bornancin et Jacquemain qui passe aujourd'hui en CDAC.

 

Après la Storim, le mois dernier, c'est le projet de Bornancin et Jacquemain qui passe aujourd'hui en CDAC
Les plans du Grand Moun sont exposés dans la galerie de l'actuel Leclerc depuis l'été. ph N. le lièvre
Un petit mois après celui de la Storim à Haut-Mauco, c'est aujourd'hui que le Grand Moun, le projet de zone commerciale saint-pierroise porté par Bernard Bornancin et Philippe Jacquemain, est examiné par la CDAC (Commission départementale d'aménagement commercial).

Le 26 août dernier, elle a donné son accord au projet Storim par six voix pour, trois contre et une abstention (lire ci-dessous). Un résultat qui laissait Henri Fouillade satisfait mais un rien déçu. « Je m'attendais à mieux en termes de résultat, mais le plus important reste d'avoir la majorité. »

 

Quid des consommateurs ?

Le patron de la Storim a en particulier noté que deux des votes négatifs sont venus des représentants des consommateurs. « On n'a jamais vu ça que les consommateurs votent contre un projet de ce type », râle encore Pierre-Noël Ithurralde, le maire de Haut-Mauco.


Détail du scrutin lors du passage de la Storim en CDAC le mois dernier. Vote favorable de quatre élus - Pierre-Noël Ithurralde, maire de Haut-Mauco ; Jean-Pierre Dalm, président de la Communauté de communes du Cap de Gascogne ; Geneviève Darrieussecq, maire de Mont-de-Marsan et Jean-Claude Deyres, pour le Conseil général - mais aussi de deux personnalités qualifiées représentant les collèges aménagement du territoire et développement durable.

Les votes négatifs émanaient des deux consommateurs (le Landais et le Gersois) ainsi que du maire du Houga, Pierre Guichané.

L'abstention est venue de Pierre Mallet, en tant que maire de Benquet et non comme représentant de la Communauté d'agglomération du Marsan.

Les deux hommes scruteront avec attention le positionnement des uns et des autres sachant que la composition de la CDAC n'a pas beaucoup varié d'un mois sur l'autre (deux changements seulement). Comme le 26 août, elle comprendra dix membres, aux huit Landais s'ajoutant deux représentants du Gers, département voisin et forcément concerné par des projets de cette dimension.

Sous la présidence du préfet qui ne prend pas part au vote, siégeront six élus, Jean-Pierre Jullian, maire de Saint-Pierre-du-Mont ; Geneviève Darrieussecq, maire de Mont-de-Marsan ; Alain Bentejac, maire de Bretagne-de-Marsan ; Pierre Dufourcq, maire de Grenade-sur-l'Adour ; Pierre Guichané, maire du Houga et Jean-Claude Deyres représentant Henri Emmanuelli, ainsi que les quatre mêmes personnalités qualifiées que pour la Storim.

« Faire mieux que la Storim »

Du côté de Saint-Pierre, on sera également très attentifs. « Notre but est de faire mieux que les autres », admet Jean-Pierre Jullian. « C'est important. Notre projet est bon et il n'y a pas photo entre les deux. Par ailleurs, si, comme c'est probable, il y a une pluie de recours devant la CNAC (1), il vaudra mieux être devant. »

Le maire de Saint-Pierre en remet une dernière couche. « Leur vote était étriqué et d'ailleurs certains pensaient que ça ne passerait pas. C'est en ce sens que le vote de Geneviève Darrieussecq a été déterminant. »

Avec une voix en moins, et donc seulement cinq avis positifs, le projet Storim n'aurait pas eu la majorité absolue nécessaire en la matière et aurait donc été recalé.

Au petit jeu des pronostics, les observateurs pensent que Bornancin-Jacquemain feront mieux que Fouillade. « Entre 8 et 10 votes positifs », se risque un bon connaisseur du dossier.

(1) La CNAC (Commission nationale d'aménagement commercial) peut être saisie durant un mois à compter de la notification de la décision, puis à deux mois pour se prononcer.


40 000 m2 de surface de vente

À l'angle de la rocade et de la route de Grenade, le projet Bornancin-Jacquemain ... en savoir plus ...

Extrait du Sud Ouest22 septembre 2010 06h00 | Par jean-François renaut

 

Saint-Justin on Facebook

Actualité  :

Le Grand Moun passe aussi son examen

 

Votre avis publier ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire à publier ici

le projet de zone commerciale de Saint-Pierre adopté à l’unanimité en CDAC

10 pour, zéro contre. Le projet porté par Bernard Bornancin et Philippe Jacquemain a été accepté à l’unanimité cet après-midi en CDAC (Commission départementale d’aménagement commercial).

Ce seront donc deux gigantesques zones commerciales qui vont bientôt voir le jour à quelques kilomètres de Mont-de-Marsan.

Le mois dernier, c’est le projet porté par la Storim à Haut-Mauco qui avait été avalisé (six voix pour, trois contre, une abstention).

Les consommateurs expliquent

Marc Allimant, de l'Association de défense, d'éducation et d'information du consommateur, représentait les consommateurs landais. Il explique sa différence de vote, et celle de son collègue gersois représentant l'UFC Que choisir, entre la Storim (non) et le Grand Moun (oui). « Mon vote est le fruit d'une réflexion collective à laquelle ont participé d'autres associations de consommateurs », livre t-il en préambule avant de développer son argumentaire. « La Storim a un certain nombre de qualités, on a considéré qu'il s'agissait davantage d'immobilier que de commerces. On a retenu aussi son positionnement à l'extérieur de Mont-de-Marsan, le fait que le nom des différentes enseignes ne nous a pas été communiqué et surtout qu'il s'agissait d'une création ex nihilo. Du Grand Moun, on peut dire l'inverse mais aussi que c'est un projet porté par des Landais, qu'il correspond pour une bonne part à un déplacement et pas à des créations. En outre, sur le plan architectural et esthétique, il est très très séduisant. On préfère ce projet-là et comme il n'y a pas de place pour les deux… » Une explication qui ne convaincra pas forcément les partisans du projet d'Haut-Mauco.

Zones commerciales : Et maintenant, que vont-ils faire ?

Les projets de Haut-Mauco et Saint-Pierre-du-Mont sont avalisés. La suite des événements risque d'être tumultueuse et elle est pour tout de suite.

Fouillade a des interrogations, Bornancin veut laisser une trace

Les résultats comparés des deux CDAC questionnent Henri Fouillade. « J'ai beaucoup d'interrogations… Une, surtout : le positionnement des consommateurs. Des CDAC, on en fait beaucoup. J'ai...

 

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

 

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 27.09.2010

Saint- Justin -  Le Grand Moun passe aussi son examen