Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Autres articles

Les Restos du coeur inquiets

L'appel d'Olivier Berthe

Chapeau bas

Je vis grâce aux dons

Niches fiscales

Bénévoles malgré la crise

le système nous broie

la faillite politique

De plus en plus pauvres

La précarité énergétique

Déclaration d'élus

Une véritable catastrophe

les raisons de la colère

La crise alimentaire

en dessous de la réalité

13,5% de la population

La révolte des abeilles

Persil lave plus blanc

Les supermarchés et l'emploi

Dignité et considération

Collecte alimentaires

Les émeutes de la faim

3,6 Millions de mal logés

mourir à St-Justin

Olivier Besancenot

Eric CANTONA

La 26eme campagne

la population sensible

le Conseil général voit rouge

Maraude d'été

K.O. debout mais ...

Les enfoirés cambriolés

Emmaus en grêve

les restos du coeur lancent une ...

Collecte dans les supermarchés

Carnaval aux Restos du coeur

925 euros pour les Restos du coeur

CIAS : Poisson d'avril ?

Le bon bilan du CIAS

Les restos donnent de la voix

Tout sur les horaires

Déjeuner avec Adrianna Karembeu

Gabaret dans la discrétion

Les Restos du coeur sont anxieux

La grande collecte

Dépassé par la crise

La précarité (11/2008)

La page des restos

 

Actualités diverses

le Marsan à l'horizon 2030

La zone euro

Sortir de l'euro

Replanter de d'avoine

Les maires en panne

Notre compétence première

l'inflation + 2,1%

Qui va payer ?

Victoire pour Ikea

C'est l'Atlantide sud. . .

Non à Atlantisud

Peur sur la ville

Les projets Atlantisud, Ikea

les Mirages F1 rentrent de Libye

Portrait Valérie Cohou

Démographie en aquitaine

Bascule vers la TNT

Saint-Luc le grand truc

Mort à Saint-Justin

Les mariages forcés

Moules frites

Taxés plus pour payer plus

Optimiste pour les Landes

la route de la transhumance

Coup de gueule du 11 septembre

La révolte des abeilles

Les palombières en effervecences

Piqures de guêpe, frelons, abeille

Un nid de frelons asiatiques

Nouveaux arrêtés préfectoraux

Une vie après la mort

le canard se cuisine

Prison pour Jean-Marc Boine

30% d'avions en plus

Malaise et suicide à ONF

les fêtes de Douzvielle

Mourrir pour la forêt des Landes

Nettoyer la fôret

Gaz plus 20% en un an

Les gentils et les méchants

Supermarché menacé

Plus de radars mobiles

Cassé par le conseil d'état

Un corps dans la Douze

Justice sociale

Covoiturage

Caprice du ciel

Un primtemps trés sec

Supermarché recalé

Le Grand Moun

Accident de poids lourd

La fable du gaz et du ..

Le nématode menace la forêt

Passage à la TNT

Mystère de l'empoisonneur

Les anciennes du Gabardan

Elections cantonales

Menace sur le stade Montois

Accident de poids lourd

L'incapacité est un scandale

Intercommunale sur les rails

Entente sur les prix

Ramassage scolaire

Résilier Orange

Téléphone Orange

Un supermarché de trop

Contribution économique territoriale

Tractations sous la table

PLU & Supermarché

PLUIE de recours

Le loto de pôle emploi

On extermine les chats

1500 euros pour Klaus

Peur à Saint-Justin

Nouveaux radars automatiques

Pas de pénurie Landaise

La fôret Landaise

La guerre des chiffres

Stations fermées

Pénurie de carburant

Réforme des retraites

Stop, sens interdit

Visite de la ferme"

Deux supermarchés !!

500.000 Euros pour la salle

scolytes La double peine

Incendie dans les landes, 167ha

Feu vert pour hypermarché

Méchoui de sanglier

Risque d'incendies

Electricité 4% d'augmentation

Augemntation substancielle de

la Taxe d'habitation

la FERIA de Douzvielle

scolytes Le fléau

Hypermarché, les travaux ont c..

La maquette du Cora

Inquiètude dans le bourg

Storim VS Leclerc

Nouveau commerce

budgets municipaux à revoter

Budgets insincères

Le programme de la foire

Deux Maisons Médicales

Y a t'il diffamation ?

Un pavé dans la vitrine

Alerte météo 30 Mars

Au bonheur des dames

Budget "prudent et raisonné"

Tous les résultats second tour

Régionales 2010 second tour

Régionales 2010 1er tour

Saint-Justin au féminin

Un an et toutes ses dents

Esprit du service public

Danger de mort

Organisateurs de loto poursuivis

Agression à Saint-Justin

Distributeur de billets

L'état de la voirie

Trottoir et mâchoire brisée

Le conducteur décède

Taxes locales à la hausse

Taxe professionnelle

Défibrilateur c'est quoi ?

La Poste devient une S.A.

La Bastide d'Armagnac

Pharmacies dans le rouges

Journée TER découverte

Marché Nocturne

La guerre de 100 ans

Vide greniers

Les CHEMINART Font étape

Le club de l'Âge d'or redémarre

Roquefort

Gaz à tous les étages

Gabaret

Les élus votent 14 non 1 oui

Marché de producteurs

Le marché du dimanche

La Maison de la santé est ouverte

 

Tourisme - Sorties

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Saint Justin et la pauvreté : Restos des bénévoles toujours plus nombreux malgré la crise

Ni résignation, ni repli sur soi. L'association fondée par Coluche observe un véritable élan de solidarité.

 

Entre la fidélité des anciens et l'arrivée de nouveaux bénévoles, le solde progresse. Les Restos peuvent ainsi répondre à une demande toujours croissante. (Florence Durand - Sipa)
Entre la fidélité des anciens et l'arrivée de nouveaux bénévoles, le solde progresse. Les Restos peuvent ainsi répondre à une demande toujours croissante. (Florence Durand - Sipa)

La 27e campagne d'hiver des Restos du cœur a débuté, lundi 28 novembre, une campagne sur fond de crise : en trois ans, le nombre de personnes reçues a augmenté de 25%.

Durant l'hiver 2010-2011, 860.000 personnes ont eu recours aux Restos. La période n'est pourtant pas à la résignation ni au repli du soi. Une récente étude de la Fonda, laboratoire d'idées sur l'évolution des associations témoigne d'une augmentation de l'engagement bénévole.

 

Au cœur de la crise, 78% des acteurs associatifs interrogés pour cette enquête estiment que les associations ont les capacités de peser sur l'avenir. 69% d'entre eux pensent que le bénévolat se développera surtout autour de la solidarité et la défense des grandes causes.

3.000 nouveaux bénévoles aux Restos

La venue de 3.000 nouveaux bénévoles aux Restos confirme ce mouvement. L'association compte désormais 60.000 bénévoles contre 5.000 en 1985, au moment de sa création.

Bien sûr, les chiffres ont quelque chose de décourageant. On se demande quand la courbe ascendante des personnes qui ont besoin de nous va enfin diminuer. Tout le monde attend ce jour où nous pourrons annoncer la bonne nouvelle : les Restos ont servi moins de repas. En attendant, on rebondit, et de nouveaux bénévoles nous rejoignent, justement parce qu'en période de crise, ils ont envie de tendre la main puisque leur situation le permet", explique Olivier Berthe, président des Restos du cœur au "Nouvel Observateur".

Les Restos observent un véritable élan de solidarité. La crise fait peur mais les élans individuels portent un message optimiste pour l'association.  Même le nombre des donateurs est en augmentation. Sur trois ans, les sommes reçues ont grimpé de plus 10% chaque année. Les associations se réjouissent d'ailleurs du retrait de projet d'amendement revenant sur la déductibilité fiscale des dons. Les Restos ont ainsi reçu 74 millions de plus de 500.000 donateurs. Les dons sont vitaux pour l'organisation qui reçoit moins de 25 millions du programme européen d'aide aux plus démunis, programme sauvé in extremis le 14 novembre dernier.

Des bénévoles militants

Entre la fidélité des anciens et l'arrivée de nouveaux bénévoles, le solde progresse. Les Restos peuvent ainsi répondre à une demande toujours croissante, que ce soit pour les repas ou pour les maraudes auprès des SDF. De plus en plus d'étudiants viennent donner de leur temps, même juste un soir par semaine, mais ils tiennent à se rendre utiles. Même si une grande majorité des bénévoles sont des retraités, le président de l'association insiste sur l'importance de ne pas être bénévole à 100% : "Il faut rester les pieds dans la vie, continuer à voir ce qui se passe autour de soi."

Aux Restos, les bénévoles sont aussi des militants. Ils se sont massivement mobilisés pour défendre le programme d'aide européen, allant voir leur maire, leur député pour réclamer leur intervention. "Leur action sur le terrain leur donne cette légitimité, c'est toute la philosophie de l'héritage de Coluche. En faisant les choses, on a plus de crédibilité pour interpeler les pouvoirs publics", estime Olivier Berthe.

Sa motivation personnelle ? "Je n'ai qu'une question. Est-ce que ça sert à quelque chose ? L'opinion publique se montre mobilisée, elle a été mise au courant par notre action menée depuis 25 ans. Alors oui, ça sert à quelque chose."


Les "Restos du coeur" toujours plus nécessaires... par Nouvelobs

 

Restos du coeur, bénévoles, donateurs, PEAD, Olivier Berthe, pauvreté . les supermarchés ne créent pas d'emploi. Banques,Révolution,FRANCE,BELGIQUE,Eric Cantona,Géraldine Feuillien,YOUTube,FACEbook,TWItter. AD discount licencie pour du persil sur une poubelle.
Extrait du Nouvel ObsPublié le 28-11-11   par Louis Morice

(*) Loi Coluche :

 

Colluche et les restos du coeur Solidarité :

Restos des bénévoles toujours plus nombreux malgré la crise

 

Ecrire votre commentaire Votre commentaire ici

Votre commentaire ici

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

Faîtes un don

Cliquez ici pour faire un doncolluche

Plus de 8 millions de Français vivent aujourd'hui sous le seuil de pauvreté : derrière ce chiffre, ce sont des femmes, des hommes et des enfants, toujours plus nombreux, à qui nous venons en aide.

Les 60 000 bénévoles des Restos du Coeur s'organisent chaque jour pour y faire face et relever ce défi : accueillir 860 000 personnes démunies (+ 25% en trois ans) et leur distribuer 109 millions de repas équilibrés. Mais parce qu'un repas ne suffit pas à sortir durablement de la précarité, les Restos du Coeur ont renforcé leurs actions d'insertion en faveur de l'emploi, du logement, de l'accompagnement scolaire ou tout simplement du retour à la dignité.
L'esprit d'origine, initié par Coluche, est toujours le même : agir et refuser de se résigner.

Tout cela ne peut continuer que grâce à votre don, qui constitue l'essentiel de nos ressources. Cet appel sera le seul de la campagne, car nous restons fidèles à notre souci permanent d'économie.

En effectuant votre don dès aujourd'hui, vous pourrez en déduire 75% de vos impôts l'an prochain. Pour faire un don (*) à l'association, rendez-vous sur www.restosducoeur.org/dons.

Par avance, merci pour votre soutien.
Olivier BERTHE

 


Les Restos du Coeur en chiffres : 2010/2011

- 109 millions de repas distribués à 860 000 personnes accueillies dans 2 055 centres.
- 30 000 bébés de moins de 12 mois aidés, 62 Restos Bébés du Coeur.>
- 20 000 personnes en difficulté aidées chaque semaine par 104 camions, points repas chauds ou maraudes.
- 254 lits d'hébergement d'urgence pour 2 035 personnes abritées soit 73 260 nuitées.
- 629 logements temporaires pour 1 733 personnes en difficulté logées.
- 96 Ateliers Chantiers d'Insertion pour 1 460 personnes en réinsertion professionnelle, dans le cadre de la convention signée avec le ministère de l'Emploi.
- 250 ateliers de lutte contre l'illettrisme ou d'accompagnement scolaire.
- 3 114 premiers départs en vacances, 85 000 rendez-vous cinéma et 670 bibliothèques ouvertes aux personnes accueillies aux Restos.

 

La honte de la France

Voilà déjà 26 ans, un gars que l'on prenait pour un con (Coluche) lançait les restos du cœur pour un hiver, aujourd'hui en 2010, à l'ère de l'internet, du respect de l'environnement et de la Connerie, des gens meurent toujours de faim et de froid.. Vive le ...progrès!!! Si vous êtes en accord avec ceci,clic sur j'aime et partager

Katia

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 29.11.2011

La solidarité et Saint-Justin -  Restos des bénévoles toujours plus nombreux malgré la crise